Aperçu du marché : Hausse constante prévue de la production de pétrole classique, de réservoirs étanches et de schiste dans l’Ouest canadien d’ici 2040

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-02-19

Dans son rapport Avenir énergétique au Canada en 2019 (AE2019), la Régie de l’énergie du Canada a prévuNote de bas de page 1 que la productionNote de bas de page 2 de pétrole classique, de pétrole de réservoirs étanches et de pétrole de schiste provenant de l’Ouest canadien augmenterait de façon constante d’ici 2040.

En 2019, le pétrole lourd constituait 53 % de la production de pétrole classique, de pétrole de réservoirs étanches et de pétrole de schiste de l’Ouest canadien. Selon la projection, cette proportion augmentera légèrement à court terme avec la mise en service de quelques projets thermiques pour l’exploitation de pétrole lourd en Saskatchewan. Elle fléchira ensuite à 52 % d’ici 2040, avec la stabilisation de la production tirée de ces projets et la croissance de la production de pétrole léger qui surpassera celle de pétrole lourd (exclusion faite du pétrole lourd issu des sables bitumineux).

Figure 1. Production de pétrole classique, de pétrole de réservoirs étanches et de pétrole de schiste dans l’Ouest canadien

Source et description

Source : AE2019

Description : Le graphique à aires empilées illustre la production projetée de pétrole classique, de pétrole de réservoirs étanches et de pétrole de schiste (exclusion faite des sables bitumineux), répartie selon qu’il s’agit de pétrole lourd ou léger, dans les provinces de l’Ouest d’ici 2040.

  • Ouest du Canada, par type et catégorie : En 2010, la production de pétrole classique, de pétrole de réservoirs étanches et de pétrole de schiste dans l’Ouest canadien (sans tenir compte de la production tirée des sables bitumineux) s’élevait à 933 milliers de barils par jour (kb/j). En 2019, la production autre que des sables bitumineux se chiffrait à 1 089 kb/j. En 2030, on projette qu’elle atteindra 1 358 kb/j et en 2040, 1 599 kb/j, répartie ainsi : 52 % de pétrole lourd et 48 % de pétrole léger. La production en 2040 se divisera ainsi, selon le type : pétrole classique, 47 %, pétrole de réservoirs étanches, 48 %, et pétrole de schiste, 5 %.
  • Colombie-Britannique : En 2010 et 2019, la production de pétrole en Colombie-Britannique s’est élevée à 22 kb/j. En 2030, selon la projection, elle devrait se chiffrer à 35 kb/j. En 2040, on prévoit qu’elle atteindra 45 kb/j, ventilée comme suit : 95 % de pétrole de réservoirs étanches léger et 5 % de pétrole classique léger.
  • Alberta : En 2010, la production autre que des sables bitumineux de l’Alberta se chiffrait à 459 kb/j. En 2019, elle atteignait 504 kb/j. En 2030, on projette qu’elle s’élèvera à 583 kb/j. En 2040, selon la projection, elle se situera à 698 kb/j, et sera répartie comme suit : 54 % de pétrole de réservoirs étanches léger, 20 % de pétrole classique léger, 12 % de pétrole de schiste léger, 10 % de pétrole classique lourd et 3 % de pétrole de réservoirs étanches léger.
  • Saskatchewan : IEn 2010, la production de pétrole de la Saskatchewan s’élevait à 422 kb/j. En 2019, elle se chiffrait à 529 kb/j. En 2030, selon la projection, elle devrait atteindre 718 kb/j. En 2040, on prévoit qu’elle se situera à 834 kb/j, ventilée ainsi : 11 % de pétrole de réservoirs étanches léger, 63 % de pétrole classique lourd et 26 %, de pétrole de réservoirs étanches lourd.
  • Manitoba : En 2010, la production de pétrole du Manitoba s’élevait à 30 kb/j. En 2019, elle atteignait 35 kb/j. En 2030, on prévoit qu’elle se chiffrera à 22 kb/j et qu’elle se situera à 22 kb/j en 2049, constituée ainsi : 20 % de pétrole classique léger et 80 % de pétrole de réservoirs étanches léger.

Explorez ces graphiques et beaucoup d’autres dans le Supplément Avenir énergétique du Canada en 2019 – Production de pétrole classique, de réservoirs étanches et de schiste. Il est aussi possible d’accéder à des données détaillées dans les figures et autres fiches du rapport. ou 33,1 PJ, soit environ 24 % de la demande d’électricité totale du secteur.

Date de modification :