Aperçu annuel des exportations de pétrole brut – 2020

La pandémie de COVID19 et une brève guerre des prix au sein de l’OPEP+ ont eu des répercussions importantes sur les prix du pétrole brut à travers le monde en 2020, y compris dans les marchés d’exportation du Canada. Toutefois, le volume de pétrole brut exporté du Canada n’a que très peu évolué. En 2020, les exportations canadiennes de pétrole brut ont totalisé 3,7 Mb/j (582,0 10³m³), une hausse de 2 % par rapport à 2019. Le Canada a exporté 2,8 Mb/j (446,3 10³m³/j) de pétrole brut lourd et 0,9 Mb/j (135,7 10³m³/j) de pétrole brut léger. Bien que les volumes d’exportation aient été relativement stables d’une année à l’autre en 2020, le prix moyen reçu pour le pétrole brut canadien exporté a diminué de 32 %. Cela a entraîné une réduction de 29,6 milliards de dollars de la valeur des exports de pétrole brut. Un sommaire des exportations de pétrole brut est présenté ci-dessous.

Tableau 1 : Sommaire des exportations

Tableau 1 : Sommaire des exportations
  2016 2017 2018 2019 2020
Volume total (en 10³m³/j) 492,71 528,37 575,57 597,88 581,99
Pétrole lourd 363,67 405,08 449,03 456,74 446,28
Pétrole léger 129,05 123,29 126,54 141,14 135,71
Volume total (en kb/j) 3 100,58 3 324,96 3 621,99 3 762,35 3 662,38
Pétrole lourd 2 288,51 2 549,09 2 825,69 2 874,18 2 808,40
Pétrole léger 812,07 775,87 796,30 888,17 853,99
Prix moyen total ($ CAN/m³) 276,80 347,09 388,99 403,32 274,22
Pétrole lourd 252,14 326,57 362,26 385,05 263,93
Pétrole léger 346,30 414,52 483,83 462,45 308,08
Prix moyen total ($ CAN/m³) 33,26 42,52 47,76 48,29 32,77
Pétrole lourd 30,31 40,03 44,47 46,10 31,57
Pétrole léger 41,56 50,72 59,45 55,37 36,71
Valeur totale (en G$ CAN) 49,92 66,94 81,72 88,01 58,41
Pétrole lourd 33,56 48,28 59,37 64,19 43,10
Pétrole léger 16,36 18,65 22,35 23,82 15,30
Notes :

m³ = mètre cube
10³m³/j = millier de mètre cube par jour
106m³/j = million de mètre cube par jour
Mb/j = million de barils par jour
kb/j = millier de barils par jour
b = barils

Les chiffres ont été arrondis et leur addition peut ne pas correspondre aux totaux indiqués.

Les données présentées ici sont fournies en format Excel (.XLSX) et sont mises à jour annuellement. Les données sur les exportations sont transmises à la Régie de l’énergie du Canada 30 jours après la fin de chaque mois. Pour obtenir les données les plus récentes sur les volumes des exportations et des importations, ainsi que les mises à jour et les révisions, veuillez consulter les rapports du portail Statistiques sur les produits de base et les statistiques sur les exportations de pétrole brut canadien par chemin de fer.

Pour un complément d’information, veuillez écrire à cts-ssp@rec-cer.gc.ca.

Volumes des exportations

La Régie réglemente l’exportation de pétrole brut et de produits pétroliers. Une ordonnance ou une licence d’exportation est requise pour exporter des produits de base depuis le Canada, et les titulaires de ces autorisations doivent faire rapport tous les mois des volumes concernés. Les données qui sont transmises à la Régie sont présentées ici.

En 2020, les exportations totales de pétrole brut s’élevaient à 3,7 Mb/j (582,0 10³m³/j), soit une hausse de 2 % par rapport à 2019.

Pétrole lourd

En 2020, le pétrole brut lourdNote de bas de page 1 comptait pour 77 % des exportations canadiennes totales de pétrole brut. Depuis 2019, les exportations de pétrole brut lourd ont reculé de 2 %, étant passées de 2,9 Mb/j à 2,8 Mb/j (456,7 10³m³/j à 446,3 10³m³/j). Au cours des cinq dernières années, les exportations de pétrole brut lourd ont connu un essor de 23 %.

Pétrole léger

En 2020, le pétrole brut léger représentait 23 % des exportations totales de pétrole brutNote de bas de page 2. En 2020, les exportations de pétrole brut léger ont reculé de 4 %, pour passer de 0,89 Mb/j à 0,85 Mb/j (141,1 10³m³/j à 135,7 10³m³/j). Depuis cinq ans, elles ont connu un essor de 5 %.

Figure 1 : Exportations annuelles de pétrole brut lourd et de pétrole brut léger

Source et description

Source : Système de suivi des produits de base de la Régie jusqu’au 1er mars 2021 Pétrole brut – Exportations totales (rapport mensuel) et Pétrole brut – Exportation totales par jour (rapport annuel)

Description de la figure :
En 2020, le Canada a exporté 3,7 Mb/j de pétrole brut : 2,8 Mb/j de lourd et 0,9 Mb/j de léger.
En 2019, le Canada a exporté 3,8 Mb/j de pétrole brut : 2,9 Mb/j de lourd et 0,9 Mb/j de léger.
En 2018, le Canada a exporté 3,6 Mb/j de pétrole brut : 2,8 Mb/j de lourd et 0,8 Mb/j de léger.
En 2017, le Canada a exporté 3,3 Mb/j de pétrole brut : 2,5 Mb/j de lourd et 0,8 Mb/j de léger.
En 2016, le Canada a exporté 3,1 Mb/j de pétrole brut : 2,3 Mb/j de lourd et 0,8 Mb/j de léger.

Volumes des exportations selon la région

Le marché nord-américain du pétrole brut a subi de profonds changements au cours des dernières années avec l’essor de la production de pétrole brut léger tiré des zones schisteuses aux États-Unis. En dépit de cette hausse de la production, les exportations canadiennes de pétrole brut ont continué d’augmenter. Les États-Unis demeurent le principal marché d’exportation de pétrole brut canadien, comme en témoigne la croissance relativement constante des exportations au cours des cinq dernières années. Les raffineries américaines ont beaucoup investi dans la technologie de transformation du brut lourd. Parce que le pétrole brut lourd d’autres sources se fait de plus en plus rare à l’échelle mondiale, ces raffineries ont besoin d’importer de plus gros volumes du Canada.

La figure 2 présente les exportations de pétrole brut depuis les principales provinces productricesNote de bas de page 3 vers les États-Unis, selon les régions appelées « Petroleum Administration for Defense Districts » (« PADD »). Les régions PADD sont les suivantes : côte Est américaine (PADD 1), Midwest américain (PADD 2), côte américaine du golfe du Mexique (PADD 3), Rocheuses américaines (PADD 4) et côte Ouest américaine (PADD 5). Dans la partie gauche de la figure, on retrouve les exportations de pétrole brut selon la province où le pétrole brut entre dans un grand oléoduc d’exportation ou un navire. La partie droite indique les régions aux États-Unis où le pétrole brut est traité.

En 2020, les régions suivantes des États-Unis ont reçu les exportations canadiennes de pétrole brut :

  • Midwest américain (PADD 2) : environ 58 %
  • Côte américaine du golfe du Mexique (PADD 3) : 20 %
  • Côte Est américaine (PADD 1) : 4 %
  • Rocheuses américaines (PADD 4) : environ 7 %
  • Côte Ouest américaine (PADD 5) : environ 7 %

En outre, le pétrole brut exporté dans d’autres catégoriesNote de bas de page 4 représentait 4 %.

Figure 2 : Volumes annuels des exportations de pétrole brut vers les États Unis

Source et description

Source : Système de suivi des produits de base de la Régie en date du  1er mars 2021 : Exportations de pétrole brut – Sommaire par destination (rapport annuel) et données internes

Description de la figure : Les données sont exprimées en unités impériales (pour les données métriques, consultez la source dont le lien est fourni ci-dessus).
PADD I : En 2020, 4 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis étaient destinées à la région PADD 1 (côte Est américaine). Le pétrole provenait de l’Alberta, de la Saskatchewan, et de Terre-Neuve-et-Labrador.
PADD II : En 2020, 58 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis étaient destinées à la région PADD 2 (Midwest américain). Le pétrole provenait de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de Terre-Neuve-et-Labrador.
PADD III : En 2020, 20 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis étaient destinées à la région PADD 3 (côte américaine du golfe du Mexique). Le pétrole provenait de l’Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve-et-Labrador.
PADD IV : En 2020, 7 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis étaient destinées à la région PADD 4 (Rocheuses américaines). Le pétrole provenait de l’Alberta et de la Saskatchewan.
PADD V : En 2020, 7 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis était destinées à la région PADD 5 (côte Ouest américaine). Le pétrole provenait de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Figure 3 : Historique des exportations annuelles de pétrole brut par type et province

Source et description

Source : Données internes de la Régie jusqu’au  1er mars 2021

Description de la figure : Les données sont exprimées en unités impériales (pour les données métriques, consultez la source dont le lien est fourni ci-dessus).
Ce diagramme présente les volumes des exportations de pétrole brut selon la province au cours des cinq dernières années. En 2020, l’Alberta a exporté 2,5 Mb/j de pétrole brut lourd et 0,6 Mb/j de pétrole brut léger. En 2020, la Saskatchewan a exporté 0,1 Mb/j de pétrole brut lourd et 0,0 Mb/j de pétrole brut léger. En 2020, le Manitoba a exporté 0,0 Mb/j de pétrole brut lourd et 0,1 Mb/j de pétrole brut léger. En 2020, Terre-Neuve-et-Labrador a exporté 0,1 Mb/j (28,4 milliers m³/j) de pétrole brut léger.

De petits volumes provenant de la Colombie-Britannique et de la Nouvelle-Écosse ne sont pas représentés.

Figure 4 : Historique des exportations de pétrole brut par région aux États-Unis

Cette carte illustre les régions PADD américaines. Le diagramme à barres présente les volumes mensuels des exportations vers chacune de ces régions pour chaque année. En 2020, la région PADD 2 est demeurée le plus important marché d’exportation pour le pétrole brut canadien, tandis que la région PADD 1 a été son plus petit marché.

Source et description

Source : Système de suivi des produits de base de la Régie en date du  1er mars 2021 : Exportations de pétrole brut – Sommaire par destination (rapport mensuel)

Description de la figure : Les données sont exprimées en unités impériales (pour les données métriques, consultez la source dont le lien est fourni ci-dessus).
Au cours des cinq dernières années, la plus grande partie du pétrole brut canadien exporté l’a été vers la région PADD 2 (Midwest américain). En 2020, 58 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis étaient destinées à la région PADD 2 (Midwest américain).
En 2016, la région PADD 5 (côte est des États-Unis) constituait le plus petit marché américain pour le pétrole brut canadien. De 2017 à 2020, la région PADD 1 (côte est des États-Unis) constituait le plus petit marché américain pour le pétrole brut canadien. En 2020, 4 % des exportations canadiennes de pétrole brut vers les États-Unis étaient destinées à la région PADD 1 (côte Est américaine).

Figure 5 : Prix annuels moyens des exportations de pétrole brut et valeur des exportations

En 2020, la pandémie de COVID-19 et une brève guerre des prix au sein de l’OPEP+ ont eu une incidence considérable sur les prix à l’exportation du pétrole brut. Le prix moyen d’exportation du pétrole brut a ainsi diminué de 32 %, passant de 403,3 $/m³ en 2019 à 274,2 $/m³. Toutefois, les volumes de pétrole brut exporté n’ont pas diminué dans la même mesure. Étant donné la diminution des prix à l’exportation, et la légère réduction des volumes exportés, les recettes totales ont connu un repli de 34 %, passant de 88 milliards de dollars en 2019 à 58,4 milliards de dollars en 2020. Il est à noter que les prix indiqués ici représentent les valeurs de nombreuses opérations individuelles sur les divers marchés de vente.

Source et description

Source : Données internes de la Régie jusqu’au 1er mars 2021

Description de la figure : Ces données sont exprimées en unités impériales ($ US/b). Pour les unités métriques ($ CA/m³), téléchargez le fichier Excel de la figure au début du résumé.
Le prix moyen du pétrole brut à l’exportation a atteint un sommet de 88,19 $/b en 2011; la valeur des exportations se chiffrait alors à 69,1 milliards de dollars américains. Cette valeur a culminé à 83 milliards de dollars américains en 2014. En 2015, les prix à l’exportation ont chuté à 39,4 $ US/b, pour une valeur totale de 43,8 milliards de dollars américains. En 2019, le prix moyen à l’exportation s’est établi à 48,3 $ US/b, et les recettes à 66,3 milliards de dollars américains. En 2020, les prix à l’exportation ont chuté à 32,8 $ US/b, pour une valeur totale de 43,9 milliards de dollars américains.

Exportations de pétrole brut selon le mode de transport

En 2020, environ 88 % des exportations de pétrole brut ont été acheminées par pipeline, le reste l’ayant été par chemin de fer, navires et camionsNote de bas de page 5. En 2020, le chemin de fer a compté pour environ 5 % et les navires pour 8 % des exportations vers les États-Unis ou diverses destinations dans le monde. Les exportations canadiennes de pétrole brut par pipeline ont diminué de près de 0,3 %, passant de 3,2 Mb/j (0,51 106m³/j) en 2019 à 3,2 Mb/j (0,51 106m³/j) en 2020.

Les exportations de pétrole brut par chemin de fer ont diminué de 40 % en 2020. Au cours des années précédentes, les exportations de brut par train avaient augmenté parce que la capacité d’exportation par pipeline avait augmenté plus lentement que la quantité le pétrole disponible pour l’exportation. Cependant, en 2020, les prix très bas du pétrole, de mars à mai, ont forcé les producteurs canadiens à interrompre en partie leur production, ce qui a libéré de la place dans les pipelines, de sorte que presque tout le pétrole disponible pour l’exportation pouvait être expédié de cette façon. Les données mensuelles sur les exportations de pétrole brut par chemin de fer sont publiées dans le site Web de la Régie.

Figure 6 : Exportations de pétrole brut selon le mode de transport

Source et description

Source : Statistiques sur les exportations de pétrole brut par chemin de fer et données internes de la Régie au  1er mars 2021

Description de la figure : Les données sont exprimées en unités impériales (pour les données métriques, consultez la source dont le lien est fourni ci-dessus).
Cette figure présente les volumes des exportations par pipelines, navires et chemin de fer, de 2016 à 2020. Les exportations annuelles par navires ont été les suivantes : 0,20 Mb/j en 2016; 0,21 Mb/j en 2017; 0,28 Mb/j en 2018; 0,26 Mb/j en 2019; 0,28 Mb/j en 2020. Celles par pipelines ont été les suivantes : 2,81 Mb/j en 2016; 2,99 Mb/j en 2017; 3,10 Mb/j en 2018; 3,22 Mb/j en 2019; 3,21 Mb/j en 2020. Et celles par chemin de fer, les suivantes : 0,09 Mb/j en 2016; 0,13 Mb/j en 2017; 0,24 Mb/j en 2018; 0,28 Mb/j en 2019; 0,17 Mb/j en 2020.

Les données complètes ayant servi à produire toutes les figures peuvent être téléchargées en format Excel à partir du fichier indiqué dans la partie supérieure de la présente page. Pour de plus amples renseignements sur l’évolution des marchés du pétrole brut en 2020, veuillez consulter les aperçus du marché dans le site Web de la Régie.

Date de modification :