Résultats du sondage sur l'engagement visant la nouvelle réglementation sur la prévention des dommages

Règlements de l'Office sur la prévention des dommages aux pipelines

L’Office national de l’énergie assure la surveillance réglementaire pour les personnes qui prévoient des activités près des pipelines et pour les sociétés pipelinières, au moyen de la nouvelle réglementation sur la prévention des dommages. L’Office favorise une approche de collaboration pour aider à mieux comprendre les responsabilités de ceux qui ont des intérêts reliés aux emprises pipelinières ou qui pourraient perturber le sol près des infrastructures souterraines.

L’Office national de l’énergie élabore des stratégies de mobilisation et des notes d’orientation supplémentaires qui nous aideront à atteindre les parties concernées pour l’intervention directe et la formation. Pour ce faire, nous avons demandé aux parties prenantes et membres d’association canadiens de nous dire, dans un sondage effectué récemment, qui ils sont, quel est le meilleur moyen de les joindre et quels outils devraient être utilisés à l’avenir. Nous avons aussi demandé des suggestions de messages clés dans les documents d’orientation qui aideront à éduquer les groupes de parties prenantes.

Un résumé des résultats est présenté ci-après.

Renseignements de base :

Langue : Anglais et français

Statistiques

  • Nombre d’accès : 453
  • Nombre de participants : 169
  • Nombre de questionnaires partiellement remplis (en cours) : 52
  • Nombre de questionnaires complètement remplis (soumis) : 117
  • Taux de réponse (soumis) : 69,23 %
  • Date de la dernière réponse soumise : 2016-09-30 à 6 h 44

1. Parmi les sujets suivants concernant la prévention des dommages, choisissez-en trois qui représentent une grande importance pour vous ou vos membres.

Un nombre légèrement plus élevé de répondants ont indiqué que les obligations et responsabilités des sociétés pipelinières constituent l’aspect le plus important de la prévention des dommages. Ce point est suivi de près par la planification de travaux de remuement du sol ou de construction d’une installation, au deuxième rang. Tout près derrière, en troisième place et d’importance égale, sont la connaissance de la zone réglementaire et la protection des pipelines et de l’environnement.

1. Parmi les sujets suivants concernant la prévention des dommages, choisissez-en trois qui représentent une grande importance pour vous ou vos membres.

2. Dans les notes d’orientation du RPD, nous avons inclus de nombreux messages clés (énoncés percutants sur un enjeu particulier au sujet duquel l’organisation prend position). Quels sont les trois messages clés qui sont le plus significatifs pour vous ou votre groupe?

La grande majorité des répondants croient que « cliquez ou appelez avant de creuser » est le message clé le plus significatif pour eux ou pour leur groupe.

2. Dans les notes d’orientation du RPD, nous avons inclus de nombreux messages clés (énoncés percutants sur un enjeu particulier au sujet duquel l’organisation prend position). Quels sont les trois messages clés qui sont le plus significatifs pour vous ou votre groupe?

3. Quels sont les trois moyens de communication en personne les plus efficaces avec vos membres?

La grande majorité des répondants ont choisi les présentations à des réunions d’association, du conseil ou communautaires comme moyen de communication en personne le plus efficace avec leurs membres. Ce choix est suivi de près par les réunions de membres ou communautaires et les ateliers.

3. Quels sont les trois moyens de communication en personne les plus efficaces avec vos membres?

4. Quelles sont les trois modes de formation les plus efficaces pour atteindre vos membres?

4. Quelles sont les trois modes de formation les plus efficaces pour atteindre vos membres?

Les méthodes en ligne (blogues, vlogues, vidéos, YouTube, Facebook) sont considérées par le plus grand nombre de répondants comme le moyen le plus efficace de communiquer avec les membres. Les cours en ligne viennent au deuxième rang pour expliquer les aspects de la réglementation, suivis de près par les publications, en troisième place.

5. Dans quelle mesure pensez-vous que vous comprenez les exigences réglementaires grâce à l’utilisation des outils éducatifs et d’engagement existants actuellement disponibles?

La grande majorité des répondants (73 %) disent comprendre un peu la réglementation, 23 % complètement et 7 % pas du tout.

5. Dans quelle mesure pensez-vous que vous comprenez les exigences réglementaires grâce à l’utilisation des outils éducatifs et d’engagement existants actuellement disponibles?

6. Savez-vous où trouver toutes les informations sur les règlements dont vous avez besoin?

56 % des répondants savent où trouver l’information sur la réglementation; 44 % ne savent pas.

6. Savez-vous où trouver toutes les informations sur les règlements dont vous avez besoin?

7. Quelles sont les probabilités que vous consultiez le site Web de l’Office pour obtenir de l’information concernant les Règlements sur la prévention des dommages?

La plupart des répondants consulteront le site Web de l’Office : 35 % ont répondu très probable; 26 % moyennement probable et 4 % pas du tout probable.

7. Quelles sont les probabilités que vous consultiez le site Web de l’Office pour obtenir de l’information concernant les Règlements sur la prévention des dommages?

8. Est-il facile pour vous d’accéder ou de trouver les exigences réglementaires sur le site Web de l’Office?

On s’entend surtout pour dire que l’accès aux exigences réglementaires sur le site Web de l’Office est facile de temps à autre (37 %).

8. Est-il facile pour vous d’accéder ou de trouver les exigences réglementaires sur le site Web de l’Office?

9. Quels sites Web sont le plus susceptibles d’être consultés par vous ou vos membres pour obtenir de l’information sur la réglementation?

Parmi les choix énumérés, la majorité des répondants ont sélectionné le site Web de l’Office pour obtenir de l’information sur la réglementation, suivi de l’ACPE et de Common Ground Alliance (organisme canadien et entités provinciales). Cependant, les membres préfèrent de loin consulter d’autres sites.

9. Quels sites Web sont le plus susceptibles d’être consultés par vous ou vos membres pour obtenir de l’information sur la réglementation?

10. Quels sites de médias sociaux sont le plus susceptibles d’être utilisés par vous ou vos membres pour obtenir de l’information sur la réglementation ou des directives?

Les médias sociaux et Facebook sont, presque à égalité, les choix préférés des répondants, suivis de LinkedIn et Twitter.

10. Quels sites de médias sociaux sont le plus susceptibles d’être utilisés par vous ou vos membres pour obtenir de l’information sur la réglementation ou des directives?

11. Selon vous, quels sont les trois meilleurs moyens d’atteindre l’ensemble de vos membres?

Parmi les nombreux moyens d’atteindre les membres, les trois premiers sont Internet (77 répondants), les réunions en personne d’association ou de membres (75 répondants) et les publications ou bulletins d’information communautaires ou d’association (62 répondants).

11. Selon vous, quels sont les trois meilleurs moyens d’atteindre l’ensemble de vos membres?

Démographie
Quelques renseignements à votre sujet

12. Dans quel groupe d’âge êtes-vous?

12. Dans quel groupe d’âge êtes-vous?

13. Dans quelle province vivez-vous?

13. Dans quelle province vivez-vous?

14. Vivez-vous ou possédez-vous une entreprise sur un terrain par lequel passe un pipeline, ou exploitez-vous une terre par laquelle passe un pipeline?

14. Vivez-vous ou possédez-vous une entreprise sur un terrain par lequel passe un pipeline, ou exploitez-vous une terre par laquelle passe un pipeline?

15. Dans quel genre de collectivité habitez-vous?

15. Dans quel genre de collectivité habitez-vous?

16. Dans quel genre de collectivité la plupart de vos membres vivent-ils?

16. Dans quel genre de collectivité la plupart de vos membres vivent-ils?

17. Quel rôle ou groupe représentez-vous (dans l’ensemble)?

17. Quel rôle ou groupe représentez-vous (dans l’ensemble)?

18. Avez-vous d’autres commentaires quant aux meilleurs moyens pour l’Office de vous faire participer, ainsi que votre groupe ou vos membres?

Nombre de répondants : 38

  • Je sais que vous avez fourni des listes de choix pour l’engagement, mais je crois qu’une fois que vous aurez traité les premiers choix, vous devriez continuer et donner suite à TOUS les choix que vous nous avez donnés. Vu que chaque génération utilise différentes méthodes de participation, vous pourriez être sûrs de rejoindre chacune d’elles en ayant recours à toutes les méthodes. (P.ex., une génération plus âgée assisterait aux réunions et lirait les publications, alors qu’une génération plus jeune utiliserait les médias sociaux en général.) Allez plus loin cette fois pour voir quel sera le résultat. Merci de nous avoir donné la chance de vous parler; nous voulons plus d’occasions de communication bidirectionnelle de ce genre.
  • Merci pour la présentation à la réunion de la FCA à Calgary en 2016. Parfois, la participation d’une association fédérale avec les associations provinciales et locales, lorsque cela est possible, s’avère une très bonne politique.
  • Éliminer les périodes d’attente de 3 ou 10 jours pour notre groupe; cela peut être fait au moyen d’exemptions générales pour les exploitants agricoles en bonne et due forme. 2. Clarifier ou enlever « couverture de 60 cm sur une conduite » jusqu’à « activité à 3 m de chaque côté d’une canalisation » pour le remuement du sol causé par la culture du sol, le labourage et l’ensemencement. On veut ainsi faire en sorte que les compagnies pipelinières veillent à ce que toutes les conduites sur les terres agricoles soient à une profondeur de 1,2 m. Tel n’est pas le cas pour le pipeline existant de Trans Mountain dans la vallée du Fraser, qui se trouve pour la plupart à une profondeur 0,8 m ou moins, ce qui veut dire que le labourage ou les autres activités agricoles qui perturbent le sol seront toujours en contravention avec les Règlements sur la prévention des dommages. 3. La zone de contrôle est beaucoup trop large. Une distance de 18 m permet une zone de sécurité de 6 m. Il faudrait se pencher sur la servitude de 26 m pour l’emprise (au lieu de 18 m); la zone de contrôle resterait une séparation de 6 m entre les conduites et une distance de 10 m de chaque côté des conduites extérieures, ou s’il y a seulement 1 conduite, 12 m de chaque côté.
  • Non
  • Votre priorité numéro un pour communiquer la réglementation de l’Office serait de faciliter la navigation dans le site Web de manière à mettre l’information pertinente et à jour à portée de la main.
  • Maintenez votre engagement, appuyez CCGA! Engagez-vous auprès des organisations dans le domaine de la construction et de la sécurité (et leurs ateliers ou conférences).
  • L’Office, au moyen des compagnies pipelinières réglementées doit faciliter le processus d’approbation. La peur de l’inconnu est probablement le plus difficile dans l’autorisation.
  • Un mélange d’information générale destinée aux Canadiens et de messages ciblés ou d’efforts d’intervention directe auraient probablement, à mon avis, les résultats les meilleurs et les plus efficaces. Dans le premier cas, mentionnons les messages Twitter et les vidéos YouTube, par exemple, ainsi que les rencontres communautaires ou réunions de membres et les courts articles ou les annonces publicitaires (support papier et électronique).
  • Sans objet
  • Comme nous avons quelques pipelines, cela pourrait être difficile; votre temps et votre énergie pourraient être mieux utilisés ailleurs à l’heure actuelle.
  • L’Office a fait un pas positif en avant en faisant participer les parties intéressées à l’élaboration de la dernière version des RPD, mais il n’a jamais donné de rétroaction publiquement expliquant pourquoi la formulation suggérée n’a pas été incorporée aux règlements. Cela aurait donné aux parties intéressées une meilleure compréhension des raisons pour lesquelles divers commentaires n’ont pas été retenus au cours des nombreuses années d’élaboration des RPD.
  • La promotion de la culture de sécurité auprès du grand public et du milieu agricole est essentielle. Un simple message « appelez ou cliquez avant de creuser » doit être au centre (insister moins sur la compréhension des limites et des questions de compétence).
  • Insister sur l’importance que des centres d’appel unique soient mis en place à l’échelle fédérale partout où il y a des pipelines.
  • Penser aux groupes de discussion composés d’un échantillon représentatif de toutes les parties prenantes
  • Dans les régions rurales, le contact direct avec les personnes, même si elles sont invitées à un compte rendu du groupe, est indispensable. Toutefois, les visites à domicile donnent les meilleurs résultats.
  • Les gens ont premièrement besoin d'être informé afin de pouvoir participer aux débats. Le site Web est un bon moyen pour offrir cette information. La création d'un groupe où les gens peuvent s'abonner pour recevoir des nouvelles serait bénéfique. L'utilisation de nouveaux moyens de communication en direct comme Telescope pour s'avérer utile tout en offrant la possibilité de questions des participants.
  • En tant que propriétaire foncier, je comprends la nécessité des pipelines, mais je suis toujours frustré par ce qui semble être un manque de droits et privilèges des propriétaires fonciers par rapport au pouvoir de l’argent de l’industrie pipelinière et de ses partenaires.
  • Toute le monde au Canada connaît les restaurants-rapides Tim Hortons, MacDonald’s et Burger King. La raison en est très simple : ils ne vous laisseront jamais les oublier avec la publicité constante de leur message. Faites la même chose!
  • NE laissez PAS les compagnies pipelinières prendre contact avec nous. Ce seul point de contact dilue les exigences dont ont besoin les municipalités, et la complexité de leurs besoins n’est pas reflétée dans les rapports de consultants soumis à l’Office par les compagnies. Les municipalités pourraient toujours agir à titre d’intervenant, mais cela représente un gaspillage de temps et d’argent pour toutes les parties.
  • Non
  • Publicité à la télévision et à la radio pour sensibiliser davantage et diriger les personnes vers les sites Internet pertinents
  • Communiquer directement avec la SLSA à www.slsa.sk.ca
  • Je suis contre vos pipelines.
  • L’Office peut organiser des journées portes ouvertes à différents endroits pour se rapprocher de la population et être davantage présent et visible dans les collectivités.
  • Mettez cette information dans les bulletins d’information et sites Web des centres d’appel unique provinciaux et des associations concernées, telles que CAPULC, ABCGA, BCCGA, ACSA et CGA. Vous pourriez aussi prévoir des dépliants ou brochures au prochain symposium de la Common Ground Alliance, prévu à Banff en octobre 2016. Les dépliants ou brochures pourraient aussi être commandés à partir du site de l’Office pour les fournisseurs prenant part aux travaux d’excavation. Possibilité de radio-télédiffusion aux grands salons professionnels (comme à Lethbridge et Grande Prairie)
  • Chaque domaine est unique – Rencontrer ces groupes, collectivités, propriétaires fonciers, agriculteurs et grands éleveurs pour obtenir leurs commentaires – Il y a des lacunes quand les décideurs ne se rendent pas sur les lieux qui seront touchés, que ce soit bon ou mauvais.
  • Tenir plus de réunions locales. Ce n’est pas tout le monde qui peut se rendre vers les plus grands centres ou les conférences. Si un projet est controversé, parlez aux personnes qui habitent la région.
  • NON
  • Meilleur engagement pertinent des parties prenantes – Arrêtez de transformer des emprises routières en emprises pipelinières (p.ex., futur pipeline de Kinder Morgan le long de la promenade Whitemud entre la promenade Anthony Henday et la 215e Rue N.-O.). Vous avez menotté la municipalité pour l’exploitation et l’entretien autour du pipeline. Il ne s’agit pas d’un simple franchissement routier planifié, mais de l’installation d’un pipeline en parallèle sur une longueur de 400 m, ayant un impact sur des routes et environ 40 terrains résidentiels privés.
  • Ce sondage semble fallacieux et présuppose que les choix donnés étaient appropriés et pouvaient être cotés. Dans certains cas, les choix étaient appropriés, ce n’était donc pas une perte de temps complète. Cependant, le sondage est mal fait et les résultats sont littéralement biaisés sur le plan statistique. Si vous voulez que des personnes répondent au nom d’un groupe, ne serait-il pas sage d’envoyer une copie du sondage à ceux ou celles qui le remplissent, par exemple? De même, le sondage tente de mettre les particuliers avec les groupes, et les questions portant sur des aspects personnels ne cadrent pas avec les réponses par groupe. Très problématique. Je dirais qu’il y en aura pas mal qui décideront de ne pas remplir le sondage après avoir commencé et constaté qu’il est mal conçu. Je respecte l’intention de l’effort déployé, mais le sondage est médiocre.
  • Ce sondage est comme refermer la barrière une fois que le bétail est sorti de l’étable. Qu’est-il advenu de la consultation avec les propriétaires fonciers avant la rédaction de ce règlement? Il n’y a pas eu de consultation. Où est l’indemnisation pour la restriction des activités agricoles due à l’emprise? Où est l’indemnisation pour la perte de valeur foncière maintenant que l’Office a restreint l’utilisation des terres bien au-delà de la servitude originale? Où, dans la Loi sur l’Office national de l’énergie, fait-on mention de la protection des propriétaires fonciers et des agriculteurs contre les compagnies pipelinières sans scrupules? Nulle part.
  • Jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’information pour nous. C’est la première fois que l’Office prend contact avec nous.
  • Ce sondage semble poser la question suivante : quel est le moyen le meilleur et le plus efficace de nous informer de la nouvelle réglementation? Pourquoi n’a-t-on pas sollicité les commentaires des propriétaires fonciers à l’étape de planification de cette réglementation?
  • Transparence : on attend toujours le tracé définitif de KM par écrit!
  • Passer des annonces publicitaires dans les principaux journaux canadiens (p.ex., Globe & Mail) et les journaux affiliés locaux (p.ex., Calgary Herald)
  • Si vous organisez des ateliers, vous devriez prévoir des conférences web pour les sociétés pipelinières vivant loin de Calgary. Souvent, il serait très onéreux de se déplacer pour assister à vos réunions.
  • L’Office peut remplir son rôle et protéger les propriétaires fonciers et les agriculteurs contre une compagnie pipelinière impitoyable qui vient juste de prolonger son emprise de 60 mètres sans consentement ni indemnisation.
  • S’il y a d’autres occasions de participer et de donner notre avis sur la sûreté des pipelines d’énergie, en particulier la protection environnementale des bassins hydrographiques, Trout Unlimited Canada (TUC) demande à être incluse. Par exemple, un atelier de l’Office sur les indicateurs de sûreté des pipelines, comme celui du 27 octobre 2016 qu’a tenu la CSA, sur l’initiative de l’ACPE, doit inclure la participation d’ONG et du public pour être transparente et efficace.

Merci d’avoir pris le temps de répondre.
Si vous désirez des renseignements supplémentaires sur le sondage ou sur le préventions des dommages, veuillez envoyer un courriel à dpinfo@neb-one.gc.ca.

Lien aux questions du sondage

Questions du sondage

1. Parmi les sujets suivants concernant la prévention des dommages, choisissez-en trois qui représentent une grande importance pour vous ou vos membres.
Choix Total Total des points
Obligations et responsabilités des compagnies pipelinières 66  
Planification de travaux de remuement du sol ou de construction d’une installation 65  
Connaissance de la zone réglementaire 63  
Protection des pipelines et de l’environnement 63  
Savoir qui joindre en cas d’urgence 57  
Exigences relatives aux localisations 43  
Construction d’une installation près d’un pipeline 34  
Profondeur des cultures ou remuement du sol 32  
Obtenir le consentement d’une société pipelinière 10 jours avant d’entreprendre un projet 22  
Qu’est-ce que le devoir d’informer? 22  
Franchissements avec un véhicule 20  
Autre (préciser ci-dessous) 10  
Comment présenter une demande à l’Office national de l’énergie 7  

Nombre de répondants : 169

Autre (description)

  • Évidemment, tous les points susmentionnés sont importants.
  • Prévention des dommages
  • Avoir des normes nationales uniformes partout au Canada, appliquées au moyen de règlements (provinciaux et fédéraux) uniformes, et des marches à suivre uniformes pour assurer la sécurité.
  • La zone de sécurité de 30 mètres qui touche mon terrain excède la servitude originale et aucune indemnisation n’a été offerte pour la restriction des activités à cet endroit. La limite de propriété était la ligne de démarcation originale de la servitude expropriée pour les conduites d’Union Gas en question au début des années 1960.
  • Protéger notre eau potable et notre étang de dommages supplémentaires causés par Enbridge.
  • Refus du projet
  • Localisations bien effectuées.
  • Tenir une réunion avec les résidents des fermes, villages et villes dans un rayon de 2 milles des pipelines enfouis. Plans en place pour protéger l’environnement et les résidents en cas de rupture de conduite ou de déversement.
  • Éducation des locataires de terres et entrepreneurs de travaux sur commande.

Lien aux questions du sondage

2. Dans les notes d’orientation du RPD, nous avons inclus de nombreux messages clés (énoncés percutants sur un enjeu particulier au sujet duquel l’organisation prend position). Quels sont les trois messages clés qui sont le plus significatifs pour vous ou votre groupe?
Choix Total Total des points
Cliquez ou appelez avant de creuser 91  
Prévention des dommages, une responsabilité partagée 69  
Quiconque prévoit perturber le sol dans une zone réglementaire doit informer toutes les personnes qui exécutent les travaux au sujet du règlement. 67  
Quiconque prévoit exécuter des travaux d’excavation dans une zone réglementaire doit donner à la société pipelinière 10 jours ouvrables pour accorder ou refuser son consentement. 56  
Appeler le centre d’appel unique 3 jours ouvrables avant d’entreprendre des travaux dans une zone réglementaire 47  
Une zone réglementaire est une bande de terrain de 30 mètres de largeur mesurée perpendiculairement de chaque côté de la ligne centrale d’une canalisation. 46  
Comment faire une demande de localisation 39  
Quiconque utilise un véhicule ou de l’équipement mobile au-dessus d’un pipeline doit informer toutes les personnes qui exécutent les travaux au sujet du règlement. 36  
Autre (préciser ci-dessous) 5  

Nombre de répondants : 153

Autre (description)

  • Plus de clarté pour les travailleurs contractuels et employés occasionnels – Ceux qui parlent très peu (ou pas du tout) l’anglais ou le français ne considèrent peut-être pas que le RPD est important, même si le propriétaire foncier a bien informé l’entrepreneur au sujet de la réglementation. Inquiet de la possibilité que des sanctions administratives pécuniaires soient infligées pour des problèmes reliés au RPD qui sont indépendants de la volonté et hors du contrôle des propriétaires fonciers.
  • La prévention des dommages commence par une bonne planification du tracé par la compagnie pipelinière, ce qui nécessite la compréhension de l’impact sur les municipalités et leurs activités, pas seulement des travaux pipeliniers.
  • Résoudre les problèmes antérieurs et empêcher tout dommage supplémentaire à notre eau potable.
  • TOUTES LES BORNES D’ARPENTAGE DOIVENT ÊTRE RÉPERTORIÉES AVANT LE DÉBUT DE TOUTE CONSTRUCTION (ARTICLES 442 ET 443 DU CODE CRIMINEL DU CANADA).
  • Le remuement du sol est une responsabilité partagée; un appel téléphonique n’est qu’une étape du processus.

Lien aux questions du sondage

3. Quels sont les trois moyens de communication en personne les plus efficaces avec vos membres?
Choix Total Total des points
Présentations à des réunions d’association, du conseil ou communautaires 113  
Réunions de membres ou communautaires 72  
Ateliers 52  
Conférences (discours thème ou réunions en petit groupe) 49  
Ateliers virtuels, webinaires, diffusions en continu en direct 42  
Réunions personnalisées ou à des fins particulières avec des organisations individuelles, sur demande (si vous choisissez cette réponse, laissez-nous savoir qui vous êtes dans la rubrique « Autre (description) ». 37  
Salons professionnels 31  
Journées portes ouvertes 29  
Autre (préciser ci-dessous) 7  

Nombre de répondants : 144

Other (Description)

  • Je ne peux pas continuer à moins de répondre à la question dans cette rubrique.
  • Sans objet
  • Kersley Farmers Institute, Quesnel (C.-B.), Information non disponible
  • Collaborative Group of Landowners Affected by Pipelines (CGLAP) – L’agriculture dans la vallée du fleuve Fraser en C.-B.
  • Élargissement de la servitude – Ma résidence actuelle se trouve maintenant dans la nouvelle servitude élargie. Comment cela me touchera-t-il?
  • Expliquer la réglementation et la responsabilité de l’exploitant de pipeline de signaler les situations dangereuses causées par des tiers qui ont reçu un avis d’activité non autorisée. Cela fait preuve de responsabilité sociale et les compagnies pipelinières n’intimideront pas ceux qui appliquent la loi.
  • Kiewit Infrastucture Co.
  • Sans objet
  • Partenaires régionaux de Common Ground Alliance partout au Canada
  • Production pétrolière et gazière en amont
  • Entrepreneurs indépendants – Groupes de foresterie
  • Ville
  • Exploitant de pipeline
  • Direction des ressources pétrolières du Manitoba (gouvernement provincial)
  • CGLAP
  • Municipalités
  • Municipalité régionale d’Halifax – Développement technique
  • Municipalité régionale d’Halifax, divers services
  • Il n’y a pas de rencontre en personne quand il y a un problème.
  • Je crois que des présentations à des congrès d’associations, telles que Road Builders ou Independent Contractors and Businesses Association of British Columbia (ICBA), pourraient être bénéfiques.
  • Conseillère municipale à l'environnement de Lac Baker Information non disponible
  • Saskatchewan Land Surveyors’ Association (SLSA)
  • Information non disponible service d'urbanisme de ville au NB
  • Visites sur place
  • Canadian Association of Pipeline and Utility Locating Contractors (CAPULC), Alberta Common Ground Alliance (ABCGA) et BC Common Ground Alliance (BCCGA)
  • Rencontrer les personnes qui ont des terrains dans un rayon de 2 milles et les municipalités
  • Municipalité de Maple Creek
  • sfd
  • Pourquoi pas un permis de travail près des pipelines? Suivre un cours en ligne (un peu comme les cours de navigation de plaisance menant à l’obtention d’un permis) pour renseigner les contremaîtres, les ingénieurs de chantier et les chefs de projet sur l’exécution de travaux à proximité des canalisations.
  • Sans objet
  • Engagement réel avant de concevoir un réseau.
  • Information non disponible Fraser Valley Association of Pipeline Landowners (FVAPL). Une rencontre avec les dirigeants de l’Office
  • CGLAP
  • Appels téléphoniques ou lignes directes pour recevoir des instructions ou réponses précises sans attendre.
  • CGLAP
  • Rencontres individuelles avec les propriétaires fonciers pour discuter directe
  • CGLAP
  • Société pipelinière
  • Trout Unlimited Canada (siège à Calgary et divisions dans tout le Canada), en particulier la division Ted Knott dans les régions de Halton, Hamilton et Wentworth en raison d’un déversement de Trans-Nord dans le ruisseau Bonte en 2010

Lien aux questions du sondage

4. Quelles sont les trois modes de formation les plus efficaces pour atteindre vos membres?
Choix Total Total des points
En ligne : site Web de l’Office, blogues, vlogues, vidéos, YouTube, Facebook 84  
Cours en ligne expliquant des aspects des règlements
(emprises, franchissements, etc.)
74  
Publications de l’Office : brochures, circulaires, dépliants, feuillets 70  
Médias imprimés de l’Office distribués par les sociétés pipelinières aux membres
(p. ex., propriétaires fonciers)
64  
Articles dans les revues, journaux ou bulletins d’information de votre groupe ou association 58  
Articles dans le site Web de votre groupe ou association 47  
Autre (préciser ci-dessous) 11  

Nombre de répondants : 136

Autre (description)

  • Les trousses d’information envoyées par l’Office sont jetées à la poubelle presque aussitôt que nous les recevons. Pour assurer des franchissements de pipeline tout à fait sûrs, chaque compagnie pipelinière devra envoyer quelqu’un pour discuter de sa propre politique en la matière.
  • Groupes communautaires ou synergiques
  • Postes Canada
  • CCGA, associations de la construction et autres conférences
  • Bulletins d’information et publipostage électronique
  • Réunions en personne avec la municipalité, suivies de la distribution d’information propre au projet, pas seulement les renseignements généraux habituels de l’Office.
  • Visites sur les lieux et documents d’information
  • Fonds fédéraux versés directement aux municipalités, villages, villes et comtés dans le but de renseigner les employés du gouvernement et les entrepreneurs sur l’exécution de travaux près des pipelines.
  • Aucune des méthodes suggérées
  • Par courriel
  • En personne parce que certains propriétaires fonciers peuvent avoir des questions précises au sujet de leurs propriétés et l’information obtenue par la rétroaction peut être plus exacte.
  • En donnant une formation corporative sur l'Office et ses divers règlements aux employés de notre société pipelinière.

Lien aux questions du sondage

5. Dans quelle mesure pensez-vous que vous comprenez les exigences réglementaires grâce à l’utilisation des outils éducatifs et d’engagement existants actuellement disponibles?
Choix Total Total des points
Comprends un peu. 95  
Comprends complètement. 31  
Ne comprends pas du tout. 9  

Nombre de répondants : 135

5. Dans quelle mesure pensez-vous que vous comprenez les exigences réglementaires grâce à l’utilisation des outils éducatifs et d’engagement existants actuellement disponibles?
Choix Total Pourcentage
Comprends complètement. 31 22,96
Comprends un peu. 95 70,37
Ne comprends pas du tout. 9 6,67
  135 100,00

Lien aux questions du sondage

6. Savez-vous où trouver toutes les informations sur les règlement dont vous avez besoin?
Choix Total Total des points
Oui 76  
Non 59  

Nombre de répondants : 135

Lien aux questions du sondage

7. Quelles sont les probabilités que vous consultiez le site Web de l’Office pour obtenir de l’information concernant les Règlements sur la prévention des dommages?
Choix Total Total des points
2 Très probable 46  
3 Moyennement probable 34  
1 Extrêmement probable 25  
4 Peu probable 23  
5 Pas du tout probable 5  

Nombre de répondants : 133

7. Quelles sont les probabilités que vous consultiez le site Web de l’Office pour obtenir de l’information concernant les Règlements sur la prévention des dommages?
Choix Total Pourcentage
1 Extrêmement probable 25 18,80
2 Très probable 46 34,59
3 Moyennement probable 34 25,56
4 Peu probable 23 17,29
5 Pas du tout probable 5 3,76
  133 100,00

Lien aux questions du sondage

8. Est-il facile pour vous d’accéder ou de trouver les exigences réglementaires sur le site Web de l’Office?
Choix Total Total des points
Facile de temps à autre 49  
Parfois facile 34  
Rarement facile 18  
Jamais facile 17  
Très facile 15  

Nombre de répondants : 133

8. Est-il facile pour vous d’accéder ou de trouver les exigences réglementaires sur le site Web de l’Office?
Choix Total Pourcentage
Très facile 15 11,28
Parfois facile 34 25,56
Facile de temps à autre 49 36,84
Rarement facile 18 13,53
Jamais facile 17 12,78
  133 100,00

Lien aux questions du sondage

9. Quels sites Web sont le plus susceptibles d’être consultés par vous ou vos membres pour obtenir de l’information sur la réglementation?
Choix Total Total des points
Site Web de l’Office national de l’énergie 124  
Site Web de l’Association canadienne de pipelines d’énergie 112  
Site Web de la Common Ground Alliance (provincial et national) 106  
YouTube 72  
Autre (préciser ci-dessous) 36  

Nombre de répondants : 127

Autre (description)

  • Site Web d’association
  • Ne sais pas
  • Synergy Alberta, Alberta Energy Regulator (AER)
  • Site Web de notre industrie
  • Page Facebook de CGLAP
  • Aucun
  • Centre d'appel de la province
  • Information trouvée et sélectionnée dans Google
  • Google
  • En Colombie-Britannique, je consulte le site Web de FortisBC Energy Inc.
  • Sites Web de société, Kinder Morgan, Enbridge, Alliance
  • ACPP
  • Site Web de l’AER
  • Commence par le gouvernement territorial
  • Recherche dans Google – Naviguer dans le site Web de l’Office est pratiquement impossible – Nettement pas un site convivial
  • Sites Web sur la réglementation
  • AAMNB
  • Site Web de la Direction des ressources pétrolières du Manitoba
  • Réunions de membres d’associations de propriétaires fonciers
  • Autres sites Web de ministères fédéraux
  • Heritage Gas a une canalisation à Halifax.
  • Facebook
  • Lignes directrices des compagnies, règlements provinciaux (p.ex., AER)
  • Google
  • Imprimeur de la reine
  • Journaux
  • Site Web de compagnies
  • CAPULC et Alberta One Call
  • Sites Web d’association professionnelle d’ingénieurs ou d’association de la construction
  • Appel téléphonique
  • Edmonton Area Pipeline and Utility Operators' Committee (EAPUOC) à Edmonton, en Alberta
  • Courriel ou lettre aux propriétaires fonciers
  • Appel téléphonique à Kinder Morgan
  • La compagnie qui possède le pipeline qui passe sur mon terrain.
  • Avocat
  • Google
  • CGA

Lien aux questions du sondage

10. Quels sites de médias sociaux sont le plus susceptibles d’être utilisés par vous ou vos membres pour obtenir de l’information sur la réglementation ou des directives?
Choix Total Total des points
Aucun 78  
Facebook 73  
LinkedIn 57  
Twitter 46  
Autre (préciser) 7  

Nombre de répondants : 127

Autre (description)

  • Aucun, les médias sociaux ne devraient pas servir à obtenir des lignes directrices sur la réglementation.
  • Publipostage électronique interne aux membres de CGLAP
  • Pas certain de comprendre la question.
  • Courriel et sites Web d’organismes de réglementation
  • Télévision, site web de l’Office
  • Les médias sociaux constituent un choix personnel et ne se prêtent pas bien aux réponses destinées à un groupe. Il ne reste que quelques lettres.
  • Il ne s’agit pas d’information à propos de laquelle chacun peut donner son opinion, mais si elle est préparée pour les propriétaires fonciers, ça pourrait aller.

Lien aux questions du sondage

11. Selon vous, quels sont les trois meilleurs moyens d’atteindre l’ensemble de vos membres?
Choix Total Total des points
Internet 77  
Réunions d’association ou de membres 75  
Bulletins d’information et autres publications d’association ou communautaires 62  
Ateliers 55  
Conférences 50  
Réunions communautaires 45  
Autre (préciser ci-dessous) 11  

Nombre de répondants : 125

Autre (description)

  • Publipostage électronique aux membres
  • Pas d’opinion
  • En personne
  • Revue et site de l’UPA
  • Consultation en personne
  • Contact direct avec la compagnie ou une personne
  • Systèmes de courrier électronique interne
  • Visites et envois postaux
  • Envois massifs de courriels
  • Ateliers de formation professionnelle
  • Réunion avec les propriétaires fonciers

Lien aux questions du sondage

Démographie
Quelques renseignements à votre sujet

12. Dans quel groupe d’âge êtes-vous?
Choix Total Total des points
50 – 59 30  
40 – 49 29  
30 – 39 28  
60 – 69 25  
19 – 29 6  
70 ans ou plus 6  
18 ans ou moins 0  

Nombre de répondants : 124

12. Dans quel groupe d’âge êtes-vous?
Choix Total Total des points
18 ans ou moins 0 0.00
19 – 29 6 4.84
30 – 39 28 22.58
40 – 49 29 23.39
50 – 59 30 24.19
60 – 69 25 20.16
70 ans ou plus 6 4.84
  124 100.00

Lien aux questions du sondage

13. Dans quelle province vivez-vous?
Choix Total Total des points
Alberta 48  
Colombie-Britannique 29  
Nouveau-Brunswick 12  
Saskatchewan 10  
Québec 9  
Ontario 7  
Nouvelle-Écosse 4  
Manitoba 3  
Île-du-Prince-Édouard 1  
Yukon 1  
Terre-Neuve 0  
Territoires du Nord-Ouest 0  
Nunavut 0  

Nombre de répondants : 124

13. Dans quelle province vivez-vous?
Choix Total Pourcentage
Colombie-Britannique 29 23,39
Alberta 48 38,71
Saskatchewan 10 8,06
Manitoba 3 2,42
Ontario 7 5,65
Québec 9 7,26
Terre-Neuve 0 0,00
Nouveau-Brunswick 12 9,68
Île-du-Prince-Édouard 1 0,81
Nouvelle-Écosse 4 3,23
Yukon 1 0,81
Territoires du Nord-Ouest 0 0,00
Nunavut 0 0,00
  124 100,00

Lien aux questions du sondage

14. Vivez-vous ou possédez-vous une entreprise sur un terrain par leque
Choix Total Total des points
Non 94  
Oui 30  

Nombre de répondants : 124

Lien aux questions du sondage

15. Dans quel genre de collectivité habitez-vous?
Choix Total Total des points
Ville ou milieu urbain 66  
Milieu rural 46  
Banlieue 10  
Autre (préciser ci-dessous) 1  
Communauté autochtone 0  

Nombre de répondants : 123

Autre (description)

  • Terre faisant partie des réserves de terres agricoles (RTA) provinciales et visée par la réglementation à cet égard

Lien aux questions du sondage

16. Dans quel genre de collectivité la plupart de vos membres vivent-ils?
Choix Total Total des points
Ville ou milieu urbain 58  
Milieu rural 53  
Banlieue 8  
Autre (préciser ci-dessous) 4  
Communauté autochtone 0  

Nombre de répondants : 123

Autre (description)

  • Combinaison de petites et grandes superficies en acres dans un corridor de 70 km
  • Pas certain
  • Combinaison rurale-urbaine
  • Mélange rural-urbain

Lien aux questions du sondage

17. Quel rôle ou groupe représentez-vous (dans l’ensemble)?
Choix Total Total des points
Société pipelinière (employé, entrepreneur) 34  
Association ou autre (préciser ci-dessous) 31  
Administration municipale (employé, entrepreneur) 19  
Agriculture (agriculteur, grand éleveur) 15  
Propriétaire foncier 10  
Compagnie d’excavation 5  
Gouvernement fédéral (employé, entrepreneur) 4  
Gouvernement provincial (employé, entrepreneur) 3  
Groupe autochtone 1  

Nombre de répondants : 122

Association ou autre (description)

  • Arpenteur
  • BC Common Ground Alliance
  • Fédération canadienne de l’agriculture, BC Agriculture council, Horse Council BC, Kersley Farmers Institute, agriculteur
  • CGA, OCSI
  • Entrepreneur
  • Entrepreneur en construction
  • Mutual Aid Alberta
  • Société d’exploration
  • Service public
  • ONG
  • Association canadienne du gaz
  • Entreprise d’arpentage
  • Association
  • ACPP
  • Info-Excavation
  • Industrie de la construction
  • Centre de prévention
  • Particulier
  • Common Ground Alliance
  • Arpenteurs professionnels
  • Saskatchewan Land Surveyors’ Association
  • Firme d’ingénierie
  • Arpentage
  • Arpenteur
  • Université de Sherbrooke
  • Division provinciale de Common Ground Alliance
  • La SARM représente les 296 municipalités rurales en Saskatchewan.
  • Géomètres professionnels du Canada
  • Aménagement paysager
  • Alberta Common Ground Alliance
  • Trout Unlimited Canada, conservation, protection et réhabilitation de bassins hydrographiques

Lien aux questions du sondage

Date de modification :