Rapport d’activité de vérification de la conformité 1516-164 – Trans Mountain Pipeline ULC

Rapport d’activité de vérification de la conformité - Trans Mountain Pipeline ULC [PDF 192 ko]

Type d’activité de conformité : Inspection sur le terrain

No d’activité : 1516-164
Début de l’activité : 27 oct. 2015
Fin de l’activité : 27 oct. 2015

No d’activité connexe :

No d’inspecteur : 2083

No d’incident :
No de plainte reçue du propriétaire foncier :

Société : Trans Mountain Pipeline ULC

Nom des installations : Terminal d’Edmonton

Province : Alberta

Thème(s) : Gestion de l’intégrité

Outil de conformité utilisé : Corrigé sur le terrain (non-conformité corrigée) (1)

But

L’activité a été entreprise pour vérifier la conformité aux exigences réglementaires suivantes.

 X  Loi sur l’Office national de l’énergie

 X  Règlement sur les pipelines terrestres

 X  Norme CSA Z662 - Réseaux de canalisation de pétrole et de gaz

    Autre :

    Règlement sur l’électricité

    Règlement sur les usines de traitement

    Règlement sur le croisement de pipe-lines, partie I

    Règlement sur le croisement de pipe-lines, partie II

 X  Code canadien du travail, partie II

 X  Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail

    Règlement sur la santé et la sécurité au travail (pétrole et gaz)

Observations et discussion

Observations et discussion
Date de la visite Lieu Thème Conformité confirmée
27 oct. 2015 Bureau du terminal : examen des rapports avant l’inspection sur le terrain Gestion de l’intégrité Oui

Observations

Avant l’inspection sur le terrain, les inspecteurs de l’Office ont passé en revue les rapports suivants concernant les réservoirs :

-Rapports mensuels de janvier à septembre 2015 du réservoir no 26, en service depuis 2014. Ces inspections ont été faites par les exploitants du réseau de Trans Mountain Pipeline ULC (TMPU).

-Rapport d’inspection en service selon la norme API 653 du réservoir no 11, construit en 1953. Ces inspections sont réalisées tous les cinq ans par une société de l’extérieur certifiée par cette norme.

-Rapport d’inspection interne de réservoir hors service selon la norme API 653 du réservoir no 18, en service depuis 1957. Ces inspections sont réalisées tous les vingt ans par une société de l’extérieur certifiée par cette norme.

Observations et discussion
Date de la visite Lieu Thème Conformité confirmée
27 oct. 2015 Secteur de stockage Est Gestion de l’intégrité Oui

Observations

La zone de stockage ouest (ZSE) regroupe 25 réservoirs. De ce nombre, 14 ont été construits récemment dans le cadre du projet d’agrandissement du terminal d’Edmonton (PATE). Les employés de TMPU ont expliqué que les réservoirs servent à stocker du pétrole brut non corrosif et des produits raffinés, dont de l’essence et du diesel. Deux types de toits sont utilisés : toits fixes avec toit intérieur flottant ou toits extérieurs flottants.

Les inspecteurs de l’Office ont observé que l’enceinte de confinement secondaire de la SSE comprend un réservoir de retenue installé à l’écart (RRIE). En cas de rejet accidentel d’un réservoir et de ses accessoires, l’enceinte de confinement et le RRIE recueilleraient les hydrocarbures. Les dépressions du sol servant à drainer la surface sont conçues pour amener les hydrocarbures déversés jusqu’au RRIE.

Les employés de TMPU ont expliqué que le RRIE peut recevoir l’eau qui pourrait s’accumuler dans la ZSE et dans le terminal, sauf pour la zone de stockage de l’ouest (ZSO) dans le cas de précipitations prévues pour une année sur 100. La gestion de l’eau accumulée dans le RRIE se fait en la laissant couler dans la rivière Saskatchewan Nord. Des essais et une inspection visuelle sont réalisés avant le rejet des hydrocarbures afin de savoir si l’eau contient des chlorures organiques et des solides dissous et pour mesurer le pH. De plus, un détecteur d’hydrocarbures est installé dans la vanne de drainage du RRIE; le détecteur fermerait automatiquement si des hydrocarbures étaient présents dans l’eau du RRIE.

Pour corriger la situation de non-conformité avec le code d’incendie de l’Alberta (Alberta Fire Code 2006) relevée lors d’une inspection antérieure de l’Office, un chapeau ouvert en acier a été installé sur le mur de retenue en blocs emboîtés du RRIE pour protéger le revêtement en cas d’incendie. De plus, certains joints du mur où sont placés les bornes kilométriques ont été scellés à l’aide d’un enduit ignifugé.'

Le système de détection de fuites du réservoir comprend un dispositif de surveillance du niveau doté d’indicateurs de niveau radar et d’alarmes, et le système de détection des fuites sous le réservoir est muni de puits de surveillance. Le niveau des réservoirs est surveillé et commandé à partir de la salle de contrôle principale, à Sherwood Park. La protection contre le surremplissage comprend un système de surveillance du niveau avec alarmes et un interrupteur indépendant qui ferme automatiquement la vanne du réservoir quand il est déclenché.

Les faces intérieures du fond des réservoirs sont protégées de la corrosion par un système de protection cathodique.

Tous les réservoirs dans la ZSE sont munis d’un système de détection automatique d’incendie et d’un équipement de lutte contre l’incendie avec joint de bordure. Les systèmes de détection d’incendie sont équipés de détecteurs à ultraviolet et à infrarouge installé dans le haut des réservoirs. Le nombre de détecteurs varie selon la taille du réservoir. Les réservoirs de 400 000 barils sont munis, dans le haut, de canons à mousse fixes. On trouve sur place un canon à mousse mobile capable de lutter contre tout feu de surface sur un réservoir de moins de 400 000 barils dans la ZSE.

Réservoir no 27
Les inspecteurs de l’Office ont fait l’inspection du réservoir no 27. Ils ont examiné le système de lutte contre l’incendie et celui de détection des fuites. Ce dernier comprend un dispositif de surveillance du niveau et un dispositif de détection des fuites placé sous le réservoir. Le réservoir lui-même est muni d’un équipement de lutte contre l’incendie fixe doté d’un joint de bordure, ainsi que d’un canon fixe pour lutter contre tout incendie de surface. Des alarmes de haut niveau sont installées sur le réservoir, et le dispositif anti-débordement comprend un interrupteur de très haut niveau qui fermerait automatiquement la vanne du réservoir. Le revêtement de la robe du réservoir était en bon état, et aucun dommage n’a été observé. Au moment de l’inspection, on n’a noté aucun revêtement sur le toit flottant extérieur du réservoir. TMPU a récemment présenté une demande de modification à l’Office pour quatre réservoirs dont le toit ne comporte pas de revêtement, dont le réservoir no 27.

Les inspecteurs de l’Office ont noté un agrandissement marqué de la ZSE par suite du PATE (élargissement des anciens collecteurs et des installations de comptage, ajout de réservoirs, modifications à l’enceinte de confinement secondaire, ajout d’une nouvelle infrastructure, notamment des chemins d’accès).

Observations et discussion
Date de la visite Lieu Thème Conformité confirmée
27 oct. 2015 Secteur de stockage ouest Gestion de l’intégrité Oui

Observations

L’inspection de la ZSO a été effectuée au cours de l’après-midi. Tous les réservoirs dans cette zone sont entourés de leur propre propre digue de confinement secondaire. Les employés de TMPU ont déclaré que le niveau d’eau des digues est géré en actionnant un robinet manuel pour laisser écouler l’eau vers le réservoir de retenue en passant dans un ponceau. Ils ont aussi expliqué que les vannes de l’enceinte de confinement secondaire sont normalement fermées et qu’elles ne sont ouvertes qu’après s’être assuré, par une inspection visuelle, qu’il n’y a pas d’hydrocarbures.

Les inspecteurs de l’Office ont vérifié la robe, les buses, le toit et les instruments du réservoir no 8. Le revêtement extérieur de la robe, les buses et le toit semblaient être en bon état. Les employés de TMPU ont expliqué que le dispositif anti-débordement et le système de contrôle et de surveillance sont identiques à ceux de la zone de stockage est, tandis que la détection des fuites se fait en surveillant le niveau, puisqu’il n’y a aucun système de détection des fuites sous le réservoir lui-même. TMPU a indiqué que la détection des incendies dans la ZSO se faisait par observation visuelle. Le réservoir no 8 est muni d’un équipement de lutte contre l’incendie à mousse et comprend un joint de bordure. Il s’agit d’un équipement semi-fixe dans lequel le fourgon émulseur doit être déplacé et raccordé à la conduite d’alimentation en mousse munie d’un joint de bordure placée près du réservoir, sur le chemin d’accès.

On a observé des travailleurs s’affairant à excaver une conduite raccordant le réservoir no 7 à l’interface sol-air. Le revêtement de la conduite était détérioré. Les employés de TMPU ont indiqué que les travaux d’excavation étaient prévus pour réparer le revêtement dont on avait constaté l’état lors d’une récente inspection de la conduite hors sol. Un revêtement protecteur moderne sera installé sur la conduite.

Observations et discussion
Date de la visite Lieu Thème Conformité confirmée
27 oct. 2015 Pompes du terminal d’Edmonton Gestion de l’intégrité Oui

Observations

Le bâtiment de pompage de la canalisation principale abrite quatre pompes centrifuges de 2 500 HP. Ces pompes sont installées en série et acheminent le produit du parc de stockage jusqu’à la canalisation principale. Le bâtiment est pourvu de dispositifs de détection d’incendie et de gaz. Dès la détection d’un incendie, la station de pompage cesserait de fonctionner et serait isolée. De plus, le système de ventilation s’arrêterait. En cas de détection de gaz, le système de ventilation du bâtiment se mettrait en marche à 10 % de la LIE (limite inférieure d’explosivité). À 20 % de la LIE, la ventilation du bâtiment s’arrêterait, et la station cesserait de fonctionner et serait isolée. Le bâtiment abritant les pompes est muni d’un puisard équipé d’un système de détection des fuites qui déclencherait une alarme dès qu’une fuite serait détectée.

Les pompes elles-mêmes sont dotées d’appareils surveillant la température, les vibrations et les fuites des joints. Un système de drainage dirigerait toute fuite provenant des joints vers un réservoir collecteur. Celui-ci est muni d’alarmes de haut niveau. Toutes les pompes sont pourvues d’un interrupteur de sécurité.

De part et d’autre du bâtiment abritant les pompes, on trouve des boutons-poussoirs d’arrêt d’urgence. Si l’on presse sur les boutons-poussoirs, les pompes s’arrêtent et sont isolées du terminal et de la canalisation principale. Une génératrice au diesel sert de source auxiliaire d’alimentation électrique pour faire fonctionner le système d’arrêt d’urgence.'

Des transmetteurs surveillent la pression d’aspiration et de refoulement des pompes.

Observations et discussion
Date de la visite Lieu Thème Conformité confirmée
27 oct. 2015 Station de pompage d’Edmonton Gestion de l’intégrité Non

Observations

Les inspecteurs de l’Office ont noté qu’une vanne du système d’expansion thermique monté sur la conduite de butane était fermée, neutralisant du coup le système sur ce tronçon de la conduite. Les employés de TMPU ont indiqué que cette vanne devrait normalement rester ouverte. Il semble cependant que le scellé de la vanne du système d’expansion thermique de la conduite de butane de deux autres vannes ne fonctionnait pas, dont une des vannes qui était fermée, parce que les vannes en question n’acceptaient pas correctement le scellé, ce qui nuisait à leur fonctionnement. Cela est non conforme à l’article 4.18.2 e) de la norme CSA Z662-15.

Aussitôt l’inspection terminée, la société a modifié les vannes pour qu’elles acceptent correctement le scellé et qu’elles ne se ferment pas de façon inattendue. Des photos ont été fournies aux inspecteurs de l’Office confirmant que la situation de non-conformité avait été corrigée.


Résumé de l’activité de conformité

Résumé de l’activité de conformité
Thème Outil de conformité utilisé Date d’échéance de l’action corrective
Gestion de l’intégrité Corrigé sur le terrain (non- conformité corrigée) 27 oct. 2015
Date et heure de la visite Lieu
27 oct. 2015 Station de pompage d’Edmonton

Observations

Les inspecteurs de l’Office ont noté qu’une vanne du système d’expansion thermique monté sur la conduite de butane était fermée, neutralisant du coup le système sur ce tronçon de la conduite. Les employés de TMPU ont indiqué que cette vanne devrait normalement rester ouverte. Il semble cependant que le scellé de la vanne du système d’expansion thermique de la conduite de butane de deux autres vannes ne fonctionnait pas, dont une des vannes qui était fermée, parce que les vannes en question n’acceptaient pas correctement le scellé, ce qui nuisait à leur fonctionnement. Cela est non conforme à l’article 4.18.2 e) de la norme CSA Z662-15.

Aussitôt l’inspection terminée, la société a modifié les vannes pour qu’elles acceptent correctement le scellé et pour qu’elles ne se ferment pas de façon inattendue. Des photos ont été fournies aux inspecteurs de l’Office confirmant que la situation de non-conformité avait été corrigée.

Exigences réglementaires

Norme CSA Z662-15, article 4.18.2 e) :

« Les systèmes de régulation de la pression et de protection contre la surpression doivent :
e) êtres conçus et installés de manière à empêcher la manoeuvre non autorisée d’une vanne ou d’un appareil qui neutraliserait l’action de ces systèmes »

Action ou demande corrective requise

Aussitôt l’inspection terminée, la société a modifié les vannes pour qu’elles acceptent correctement le scellé et qu’elles ne se ferment pas de façon inattendue. Des photos ont été fournies aux inspecteurs de l’Office confirmant que la situation de non-conformité avait été corrigée.

La présente fait état des cas de non-conformité aux exigences réglementaires ou aux engagements pris par la société qui ont été observés par l’inspecteur pendant l’activité de vérification de la conformité. Si les mesures correctives exigées ont été instaurées au plus tard à la date d’achèvement fixée, l’affaire est considérée comme réglée. L’inspecteur se penchera sur toute situation de non-conformité n’ayant pas été rectifiée et pourra transmettre le dossier au personnel de l’Office chargé de l’exécution.

517, Dixième Avenue S.-O., Calgary (Alberta)  T2R 0A8
Téléphone : 403-292-4800   Sans frais : 1-800-899-1265

Date de modification :