Panorama de l’électricité renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie

Des éoliennes côtières au coucher de soleil

Électricité dans les régions septentrionales

Le Nord du Canada est vaste et peu peuplé. Contrairement à ce qui est le cas partout ailleurs en Amérique du Nord, aucun réseau d’électricité intégré ne s’y rend, ni aucun gazoduc. L’ardeur commerciale pour remédier à la situation n’est pas au rendez-vous du fait que les collectivités sont petites et séparées les unes des autres par de grandes distances.

C’est ainsi que nombre de lieux isolés dans les territoires canadiens et la partie septentrionale de la plupart des provinces s’en remettent aux combustibles fossiles transportés par camion, pétrolier ou barge pour la production de l’électricité.

Au cours des dernières décennies, plusieurs études de faisabilité et projets-pilotes ont exploré la possibilité d’éoliennes dans le Nord. Toutefois, les coûts de l’éolien sont supérieurs à ceux du diesel compte tenu des frais initiaux de construction et de transport. En outre, les vents sont intermittents et nécessitent une source de production d’appoint qui soit fiable.

L’énergie solaire est confrontée à des enjeux semblables de coûts et d’intermittence. Qui plus est, dans le Nord, les durées d’ensoleillement sont limitées pendant les mois les plus froids de l’année, ce qui rend ce mode de production encore moins attrayant.

L’hydroélectricité doit elle aussi surmonter de gros obstacles dans le Nord, notamment ceux des coûts en capital élevés et du besoin de lignes de transport. Au Yukon, l’électricité est surtout produite à partir de ressources hydrauliques, mais les coûts élevés limitent une telle production au Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, là où les populations sont plus clairsemées et où les réseaux de distribution voulus n’existent pas.

Pour un plus grand recours aux énergies renouvelables

Voici quelques petites idées à la portée de tous qui pourraient favoriser le recours aux énergies renouvelables :

  • demander à ses services publics s’il est possible d’acheter de l’énergie verte, éolienne par exemple, même à un coût plus élevé;
  • voir s’il n’est pas possible d’installer des panneaux solaires sur le toit de sa maison, de son école ou de son entreprise;
  • donner son appui aux initiatives et programmes d’énergie verte au niveau communautaire comme au palier municipal, provincial ou fédéral;
  • soutenir les entreprises qui consomment de l’énergie verte;
  • faire un don à un organisme caritatif qui se préoccupe de la question des énergies renouvelables;
  • acheter des crédits d’énergie verte ou de contrepartie de la fixation du carbone pour soi et pour les membres de sa famille. D’autres idées sont proposées à la page intitulée Les dix meilleures façons de faire une différence.

 

 

Date de modification :