Panorama de l’électricité renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie

Côte de la Colombie-Britannique au soleil couchant surplombée d’un ciel et de nuages multicolores

Colombie-Britannique

En Colombie-Britannique, près de 95 % de la production d’électricité provient de ressources renouvelables, dont la capacité est supérieure à 16 000 MW, ce qui représente environ 90 % de la puissance installée totale.

L’hydroélectricité demeure la source de production d’énergie privilégiée, suivie de la biomasse, du gaz naturel, de l’éolien et du pétrole. Les énergies renouvelables autres qu’hydroélectriques ont représenté 8 % de la capacité totale en 2015, ce qui constitue une augmentation de 70 % (563 MW) depuis 2005.

La croissance de la capacité hydroélectrique a atteint 17 %, soit presque 2 000 MW, depuis 2005. Les réservoirs hydroélectriques, comme le lac Williston derrière le le barrage W.A.C Bennett [anglais seulement] au nord de la province, dans l’intérieur, permettent justement de constituer des réserves et de servir d’appoint aux projets éoliens, moins prévisibles.

La puissance installée est détenue et exploitée dans une proportion de quelque 80 % par des sociétés d’État provinciales : British Columbia Hydro and Power Authority (BC Hydro [anglais seulement]) et Columbia Power Corporation [anglais seulement].

La capacité restante est fournie par FortisBC [anglais seulement] et des producteurs indépendants, dont des municipalités et des Premières Nations. L’électricité tirée de ressources renouvelables est vendue à BC Hydro ou à Powerex [anglais seulement], sa filiale chargée de la commercialisation.

On s’attend que BC Hydro produise ou obtienne par contrat suffisamment d’électricité à partir de ressources britanno-colombiennes pour répondre à ses besoins de charge. En 2007, la province avait comme objectif d’être auto-suffisante en 2016 pour ce qui est de l’électricité consommée et de produire 90 % de son énergie à partir de sources propres ou renouvelables, pourcentage ensuite porté à 93 %. Une loi sur l’énergie propre [anglais seulement] adoptée par la province prévoit que pour satisfaire aux futures augmentations de la demande d’électricité, BC Hydro devra s’en remettre aux économies d’énergie dans une proportion de 66 % d’ici 2020.

La capacité de production au moyen d’énergies renouvelables en Colombie-Britannique s’est accrue de presque 2 800 MW entre 2005 et 2015, par la voie de diverses demandes de propositions et améliorations. Pour la plupart, les ajouts ont été attribuables à l’élargissement des centrales hydroélectriques, ce dont témoigne notamment le Site C, un nouveau barrage de 1 100 MW en construction.

La capacité éolienne est passée de 0 à 488 MW entre 2005 et 2015. Quatre parcs éoliens ont été construits entre 2009 et 2014, la plupart au titre du programme d’offres à commandes de BC Hydro [anglais seulement] lancé en 2008.

Au cours des dix dernières années, la capacité de la biomasse s’est accrue de 9 %. La stratégie bioénergétique adoptée par la province en 2008 [anglais seulement] a été à l’origine de demandes de propositions de la part de BC Hydro, en 2008 pour de la bioénergie, puis en 2010 visant également la biomasse. C’est dans ce contexte que certaines centrales sont construites là où des scieries étaient devenues silencieuses.

TABLEAU 3 Capacité de production et production d’électricité provenant de ressources renouvelables en Colombie-Britannique
  Capacité en MW et % Production en GWh et %
  2005 2015 2005 2015
Hydroélectricité 12 847 15 029 60 327 57 374
85 % 84 % 89 % 86 %
Éolien 0 488 0 1 206
0 % 3 % 0 % 2 %
Biomasse 811 886 3 254 3 711
5 % 5 % 5 % 6 %
Total pour les sources d’énergie renouvelable 13 658 16 405 63 581 62 292
91 % 92 % 94 % 94 %
De toute source 15 030 17 913 67 774 66 565

Ce tableau compare la capacité de production et la production d’électricité à partir de ressources renouvelables en Colombie-Britannique en 2005 et 2015. La part de l’hydroélectricité de la capacité totale a diminué de 85  % à 84 %, tandis que celle de l’énergie éolienne a augmenté de 0 % à 3 % et celle de la biomasse est demeurée stable à 5 %. La part de l’hydroélectricité de la production totale a diminué de 89 % à 86 %, tandis que celle de l’énergie éolienne a augmenté de 0 % à 2 % et celle de la biomasse, de 5 % à 6 %.

FIGURE 5 Ressources renouvelables et capacité de production en Colombie-Britannique

FIGURE 5 Ressources renouvelables et capacité de production en Colombie-Britannique

Version textuelle de la carte

Cette carte indique l’emplacement et la capacité approximative des centrales à énergies renouvelables d’au moins 10 MW en Colombie-Britannique. La majorité de celles-ci se trouve dans le sud-ouest de la province, mais plusieurs grandes centrales hydroélectriques sont situées dans le nord et l’est. Les centrales alimentées à la biomasse sont partout dans la province. On trouve trois parcs éoliens dans le nord-est de la province et un autre à l’extrémité nord de l’île de Vancouver. Il n’y a aucune installation solaire d’une capacité d’au moins 10 MW.

FIGURE 6 Capacité de production d’électricité en Colombie-Britannique

FIGURE 6 Capacité de production d’électricité en Colombie-Britannique

Version textuelle du graphique

Ce graphique compare la capacité totale de production d’électricité en Colombie-Britannique en 2005 et 2015 pour toutes les sources de combustibles. Cette capacité a augmenté de 15 030 MW à 17 916 MW, et la part des énergies renouvelables est passée de 91 % à 92 % de la capacité totale.

Pile de bois échoué sur la plage d’un lac britanno-colombien