Panorama de l’électricité renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie

Long train de marchandises qui serpente dans les Rocheuses un jour d’hiver

Émissions de gaz à effet de serre

En 2014, le Canada a produit 732 mégatonnes d’équivalent de dioxyde de carbone (Mt eCO2), le CO2 en soi comptant pour 78 % de ces émissions et résultant surtout de l’utilisation de combustibles fossiles.

La part du méthane était de 15 % tandis que la tranche restante de 7 % comprenait divers autres types d’émissions, notamment des hydrurofluorurocarbones, du tétrafluorure de carbone et de l’hexafluorure de soufre, attribuables à des procédés industriels.

Au Canada, 11 % des émissions de GES sont attribuables à la production d’électricité. Autrement dit, si toute cette production provenait de sources n’émettant aucun GES, ceux-ci diminueraient de 11 % au pays. À titre comparatif, aux États-Unis en 2014, le secteur de l’électricité a été à l’origine de 30 % des émissions dans ce pays.

Les émissions de GES en Ontario attribuables à la production d’électricité ont chuté depuis l’élimination graduelle des centrales au charbon, passant de 43 à 6 Mt eCO2 entre 2000 et 2014, comme on peut le constater dans le graphique qui suit.

C’est en Saskatchewan et en Alberta que les émissions du secteur de l’électricité sont les plus fortes, soit 18 % de l’ensemble des GES ainsi produits au Canada dans le premier cas et 57 % dans le second, en 2014.

Le recours à divers types de production d’électricité peut avoir un effet réducteur sur les émissions. À ce chapitre, c’est entre les installations de production thermique et non thermique que la différence est la plus prononcée, mais l’adoption de techniques de capture et stockage de carbone (CSC) ou l’abandon de sources d’alimentation comme le charbon, le pétrole ou le diesel au profit du gaz naturel, à l’origine d’émissions moindres, peut aussi avoir un effet réducteur, surtout en présence de centrales à cycle combiné.

TABLEAU 1 Part des émissions par secteur en 2014
Production pétrolière et gazière 26 %
Production pétrolière et gazière 23 %
Transports 12 %
Bâtiments 11 %
Industries exposées au commerce et intensives en émissionsNote a 10 %
Agriculture 10 %
Déchets et autres 7 %

Traits lumineux laissés par les phares de voitures qui éclairent une piste cyclable le soir au centre de Halifax

FIGURE 1 Émissions attribuables à la production d’électricité selon la région

FIGURE 1 Émissions attribuables à la production d’électricité selon la région

Version textuelle du graphique

Ce graphique compare les émissions de GES attribuables à la production d’électricité en 2000 et en 2014. Les émissions totales liées à la production d’électricité au Canada sont passées de plus de 120 Mt eCO2 en 2000 à moins de 80 Mt eCO2 en 2014.

FIGURE 2 Émissions selon le type de combustible

FIGURE 2 Émissions selon le type de combustible

Sources :
Rapport d'inventaire national 1990-2014 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada
Tendances en matière d’émissions au Canada 2014

Version textuelle du graphique

Ce graphique illustre les émissions de CO2, en grammes d’équivalent CO2 par mégajoule, selon le type de combustible. Le charbon est le combustible qui émet le plus de CO2, soit 90,87 g/MJ, suivi du mazout lourd (74,58 g/MJ), du diesel (74,08 g/MJ), du gaz naturel (49,88 g/MJ) et de la biomasse (4,59 g/MJ). L’hydroélectricité, l’énergie éolienne et l’énergie solaire n’émettent aucune émission.

 

 

Date de modification :