Aperçu du marché : Potentiel pétrolier et gazier considérable de la formation schisteuse de Duvernay en Alberta

Date de diffusion : 2017-09-26

À l’aide des données géologiques et des renseignements sur les hydrocarbures en place fournis par l’AGS, l’Office a évalué le potentiel d’hydrocarbures commercialisablesde la formation schisteuse de Duvernay, en Alberta, à un total de 542 millions de mètres cubes (3,4 milliards de barils) de pétrole brut, 2,17 billions de mètres cubes (76,6 billions de pieds cubes [Tpi³]) de gaz et 995 millions de mètres cubes (6,3 milliards de barils) de liquides de gaz naturel (LGN).

La formation schisteuse de Duvernay est constituée de mudstone, une roche à grains fins, riche en matière organique; elle s’étend sous 130 000 kilomètres carrés de l’Alberta, soit environ 20 % de la province. Le gaz naturel de réservoirs étanches et les ressources pétrolières qui sont emprisonnés dans les fines pores de la roche peuvent être extraits grâce à une combinaison de forage horizontal et de fracturation hydraulique. Les ressources de la formation Duvernay sont situées près de pipelines existants, entre autres des gazoducs qui relient les marchés gaziers à l’intérieur du pays et entre le Canada et les États-Unis.

Formation schisteuse de Duvernay en Alberta

Source et description

Source : Office

Description : Cette carte illustre la zone d’étude de la formation schisteuse de Duvernay en Alberta. La formation longe les contreforts, sous le sol, entre Grand Prairie et la région au sud de Red Deer. Les pipelines appartenant à Alliance Pipeline Ltd. et NOVA Gas Transmission Ltd. sont superposés sur la carte.

On s’attend à ce que la formation schisteuse de Duvernay contienne plus de ressources pétrolières commercialisables (3,4 milliards de barils) que la formation de Bakken en Saskatchewan (1,4 milliard de barils) et que la formation de Montney en Alberta et en Colombie-Britannique (1,1 milliard de barils). Néanmoins, les ressources pétrolières de Duvernay sont beaucoup moins grandes que les réserves de bitumen [anglais seulement]Note de bas de page 1 restantes dans les sables bitumineux de l’Alberta (165 milliards de barils). Les ressources gazières commercialisables de Duvernay (76,6 Tpi³) sont moins grandes que d’autres ressources non classiques dans le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien, comme la formation de Montney (449 Tpi³), le bassin de la Liard (219 Tpi³) et le bassin de Horn River (78 Tpi³).

Tableau 1 – Ressources commercialisables de la formation schisteuse de Duvernay
Ressource commercialisable Système métrique
Gaz : billions de m³
Pétrole et LGN : milliards de m³
Système impérial
Gaz : Tpi³
Pétrole et LGN : milliards de barils
Valeur inférieure Valeur prévue Valeur prévue Valeur supérieure Valeur inférieure Valeur prévue Valeur prévue Valeur supérieure
Gaz 0,963 2,168 3,713 34,021 76,567 131,132
Pétrole 263,1 542,2 895,0 1,655 3,411 5,629
LGN 446,7 994,6 1699,5 2,810 6,256 10,690
Éthane 241,1 539,5 922,0 1,516 3,394 5,799
Éthane Propane 116,0 257,85 440,2 0,730 1,622 2,769
Butane 57,1 126,41 215,4 0,360 0,795 1,355
Éthane Propane Butane Pentanes plus 32,3 70,81 120,14 0,203 0,456 0,756
Source et description

Source : Office

Description : Ce tableau montre les ressources commercialisables évaluées réparties comme suit : gaz naturel (en mille milliards de mètres cubes et mille milliards de pieds cubes), pétrole (en milliards de mètres cubes et milliards de barils) et LGN (milliards de mètres cubes et milliards de barils) – éthane, propane, butane et pentanes plus. L’incertitude dans les prévisions est reflétée par l’intervalle entre les valeurs estimatives « faible » et « élevé ».

Les valeurs « faible » et « élevé » utilisées ici désignent une plage à l’intérieur de laquelle il est raisonnable de croire qu’il y aura des volumes commercialisables provenant de la formation schisteuse de Duvernay.

 

Date de modification :