Aperçu du marché : L’évolution des producteurs canadiens d’énergie sur les marchés américains varie selon les produits

Date de diffusion : 2017-05-24

Les États-Unis sont un marché crucial pour tous les producteurs d’énergie du Canada, mais le degré de dépendance est variable. En 2016, 79 % de la production canadienne de pétrole brut a été exportée vers les États-Unis – le plus haut pourcentage des dix dernières années. La majeure partie de la production de gaz naturel est également acheminée au sud de la frontière, bien que la part ait fléchi de 63 % en 2017 à 55 % en 2016. Les exportations de liquides de gaz naturel (LGN) vers les États-Unis ont fluctué au cours de la même période, mais elles représentent généralement environ la moitié de la production totale. Enfin, quoique la part occupée par l’électricité produite au Canada et exportée vers nos voisins du Sud soit la plus faible par rapport aux autres types de produits, elle a augmenté de 8 % en 2007 à 11 % en 2016Note de bas de page 1.

Source et description

Source : Exportations de produits de base, production de pétrole brut, production de gaz naturel, production de LGN (données internes), production d’électricité

Description : Le graphique linéaire ci-dessus montre la part de la production canadienne qui a été exportée aux États-Unis, par type de produit, de 2007 à 2016. En 2007, 65 % du pétrole brut a été exporté vers les États-Unis; en 2016, la part s’était hissée à 79 %. De façon similaire, 8 % de l’électricité a été exportée vers les États-Unis en 2007 et on estime que ce pourcentage avait grimpé à 11 % en 2016. La part de la production de gaz naturel exporté vers ce même pays s’est repliée de 63 % en 2007 à 55 % en 2016. Environ la moitié de la production canadienne le LGN a été exportée au cours de la même période, le pourcentage variant de 53 % en 2007 à 44 % en 2016.

Plusieurs facteurs expliquent la part croissante des exportations de pétrole brut canadien vers les États Unis. La production de pétrole au pays a connu une flambée alors que la demande canadienne a progressé à un rythme beaucoup plus lent. Par conséquent, les exportations canadiennes de pétrole brut ont bondi de 2007 à 2016. En outre, des raffineries du Midwest et de la côte du golfe du Mexique ont réaménagé leurs installations pour transformer davantage de bruts plus lourds en provenance du Canada.

Au chapitre du gaz naturel, la croissance vigoureuse de la production du gaz de schiste, qui a débuté il y a environ dix ans, a stimulé la production américaine intérieure. La nécessité d’importer ce produit du Canada pour suffire à la demande a donc diminué, particulièrement dans le Nord-Est des États-Unis. De même, la mise en valeur accélérée du gaz de schiste riche en liquides a également fait chuter la demande de LGN canadiens. Le pourcentage de gaz naturel et de LGN exportés vers les États-Unis a donc reculé pendant la dernière décennie.

Le pourcentage de l’électricité canadienne exportée vers les États-Unis a augmenté sensiblement au cours des dix dernières années, notamment en raison de la faible croissance de la demande intérieure au Canada. L’accroissement des ventes est également attribuable aux politiques du gouvernement et des États américains visant la consommation d’électricité tirée de sources renouvelables. L’électricité demeure cependant, et de loin, le premier secteur énergétique au pays axé sur le marché intérieur.

Date de modification :