Aperçu du marché : Augmentation des exportations d’électricité de la Colombie-Britannique vers la Californie

Date de diffusion : 2017-03-15

Les exportations d’électricité du Canada vers la côte ouest des États-Unis ont plus que doublé entre 2010 et 2016. Cette tendance est attribuable principalement à la demande accrue de la Californie. En effet, les exportations vers la Californie sont passées de 2,3 térawattheures (TWh) en 2010 à 10,7 TWh en 2016.

L’électricité vendue à la Californie représente 15 % des exportations totales d’électricité du Canada. La majorité de cette électricité provient de la Colombie-Britannique.Note de bas de page 1 En 2010, 43 % de l’électricité exportée par la Colombie-Britannique a été acheminée vers la Californie. En 2016, 79 % des exportations d’électricité de la Colombie-Britannique étaient destinées à la Californie.Note de bas de page 2

Source et description

Source : Office

Description : Ce graphique à barres empilées montre les exportations d’électricité en térawattheures (TWh) de la Colombie-Britannique vers la côte ouest américaine de 2010 à 2016. Pendant cette période, les exportations d’électricité sont passées de 4,7 TWh à 13,4 TWh, principalement en raison de la demande accrue de la Californie. Les exportations vers la Californie sont passées de 2,3 TWh à 10,7 TWh au cours de la même période, alors que les exportations vers Washington et l’Oregon sont demeurées relativement constantes à 2,4 TWh en 2010 et 2,7 TWh en 2016.

La Californie compte sur les importations d’électricité pour répondre à un tiers [anglais seulement] de sa demande actuelle. En Californie, la norme relative aux énergies renouvelables dans le bouquet énergétique [anglais seulement] exige que 20 % de l’électricité vendue par les services publics dans cet État en 2017 provienne de sources renouvelables. Cet objectif augmentera [anglais seulement] à 33 % d’ici 2020 puis à 50 % d’ici 2030. Fait à noter, plus de 85 % de l’électricité produite en Colombie-Britannique provient d’énergie hydroélectrique et près de 95 %, de sources non émettrices.

 

Date de modification :