Aperçu du marché : Les exportations de brut du Canada atteignent de nouveaux sommets vers la fin de 2016

Date de diffusion : 2017-03-02

En novembre 2016, les exportations de pétrole brut du Canada ont atteint un sommet sans précédent de 3,39 millions de barils par jour (Mb/j), dépassant le niveau record établi 11 mois plus tôtNote de bas de page 1 et représentant 300 kb/j de plus par rapport à octobre.Note de bas de page 2 La majeure partie de la quantité additionnelle a été acheminée par pipeline vers la région du Midwest américain (PADD II),Note de bas de page 3 mais les exportations par voie maritime vers la côte est des États-Unis (PADD I) et les exportations par transport ferroviaire vers la côte américaine du golfe du Mexique (PADD III) ont aussi augmenté de façon notable. Les exportations par pipeline ont atteint un sommet sans précédent de 2,99 Mb/j; les exportations par voie maritime se sont élevées à 272 kb/j, le plus haut niveau en 28 mois; quant aux exportations par transport ferroviaire, elles se sont montées à 120 kb/j, ce qui représentait alors le plus haut niveau en 14 mois.

Source et description

Source : Office

Description : Ce graphique illustre les exportations de pétrole brut du Canada selon le mode de transport et la destination pour la période de 2007 à 2016. Les barres empilées indiquent les quantités acheminées par pipeline, navire-citerne et rail. Les exportations par pipeline ont augmenté de 1,3 Mb/j au cours de la période de 10 ans, tandis que les volumes transportés par voie maritime ont représenté en moyenne 200 kb/j. Les exportations par rail ont fait surface en 2011, atteignant une moyenne de 106 kb/j entre 2012 et 2016. Les lignes sur le graphique montrent la quantité de pétrole brut exportée vers chaque PADD et vers des destinations autres que les États-Unis. Les exportations vers le Midwest américain ont connu la plus forte augmentation, passant de 1,16 Mb/j au début de 2007 à 2,16 Mb/j en décembre 2016. Les exportations vers la côte américaine du golfe du Mexique se sont élevées en moyenne à 400 kb/j en 2015 et 2016, trois fois plus que la moyenne enregistrée de 2007 à 2014.

L’augmentation des exportations pendant la seconde moitié de 2016 est attribuable d’une part à la reprise de la production tirée des sables bitumineux, qui avait été restreinte plus tôt dans l’année, et d’autre part à l’achèvement de nouveaux projets d’exploitation de sables bitumineux. Il y a eu aussi une augmentation considérable de l’exploitation minière des sables bitumineux en novembre, le rendement ayant crû de plus de 130 kb/j comparativement au mois précédent. Cenovus a augmenté la production in situ à Christina Lake et Foster Creek. Dans les régions de Cold Lake, Surmont et Mackay River, la production in situ a également connu une croissance marquée au quatrième trimestre. En outre, la production extracôtière sur la côte est a été plus élevée vers la fin de 2016.

Les sommets en novembre correspondent à plusieurs tendances à long terme. Depuis 2010, les exportations de pétrole brut du Canada augmentent rapidement, et pour la plupart, les exportations additionnelles sont acheminées par pipeline vers le Midwest américain. Les chargements par rail vers les PADD se sont manifestés en 2011 et ont continué, mais le volume a diminué par rapport à la période de pointe atteinte à la fin de 2013 et en 2014. Enfin, la côte américaine du golfe du Mexique est devenue la deuxième destination des exportations de brut du Canada en 2015, après l’inversion et le doublement du pipeline Seaway et l’agrandissement du réseau pipelinier Keystone dans cette région.

Téléchargez les données sur les exportations de pétrole brut du Canada utilisées pour créer le graphique ci-dessus [EXCEL 51 KB]

Date de modification :