Aperçu du marché : le prix du propane remonte dans l’Ouest canadien en 2016

Date de diffusion : 2017-01-18

Pendant la majeure partie de 2015, le prix du propane a connu un creux historique dans l’Ouest canadien, en raison des stocks abondants, de la faible demande saisonnière, du bas prix du pétrole brutNote de bas de page 1 et d’une capacité de transport limitée. D’ailleurs, au milieu de 2015, le propane s’est négocié à des prix négatifs au carrefour d’Edmonton (les producteurs payaient pour que l’on prenne leur propane).

En 2016, les stocks de l’Ouest canadien sont revenus à la normale et les exportations ont augmenté (en partie grâce à deux nouveaux terminaux ferroviaires de chargement de propane en AlbertaNote de bas de page 2), tout comme le prix du pétrole brut plus tard dans l’année. Par conséquent, le prix du propane d’Edmonton est passé d’une moyenne mensuelle de 0,1 cent US le gallon en janvier à 52,0 cents US le gallon en décembre, prix le plus élevé observé depuis novembre 2014. Le prix moyen du propane d’Edmonton était de 22,5 cents US le gallon en 2016, une augmentation de 16,6 cents US le gallon ou de 281 % par rapport à 2015Note de bas de page 3.

Le propane d’Edmonton est généralement vendu à prix réduit aux autres carrefours en raison des stocks abondants et des coûts élevés de transport, mais ce prix était encore plus bas que la normale de la fin 2014 à la fin 2016. En décembre 2014, le prix du propane d’Edmonton était inférieur à celui du pétrole de Mont Belvieu (au Texas) de 28,5 cents US le gallon. En décembre 2016, l’écart est passé à 11,0 cents US le gallon.

Source et description

Source : Butane-Propane News, calculs de l’Office et Energy Information Administration [anglais seulement]

Description : Ce graphique linéaire indique le prix, en cents US le gallon, du propane d’Edmonton, en Alberta, et de Mont Belvieu, au Texas, entre 2013 et 2016, de même que celui du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) en dollars US le baril. Durant cette période, le prix du propane a généralement diminué jusqu’au milieu de 2016, sauf entre la fin de 2014 et le début de 2015, où un tourbillon circumpolaire a entraîné une hausse subite. Depuis la fin de 2014, le prix du propane a généralement suivi la baisse et la remontée du prix du pétrole brut. Le prix du pétrole d’Edmonton s’est cependant écarté de celui de Mont Belvieu à la fin de 2014 et était négatif ou presque négatif de juin 2015 à janvier 2016. En 2016, le prix moyen du pétrole d’Edmonton était de 22,5 cents US le gallon (une augmentation de 16,6 cents US le gallon ou de 281 % par rapport à 2015), alors que celui de Mont Belvieu était de 48,2 cents US le gallon (une hausse de 2,7 cents US le gallon ou de 6 % comparativement à 2015).

Plusieurs projets récents pourraient accroître la demande de propane de l’Ouest canadien et faire augmenter les prix dans les prochaines années.

  • En décembre 2016, le gouvernement de l’Alberta a annoncé qu’il accorderait des crédits de redevance [anglais seulement] d’au plus 500 millions de dollars à Inter Pipeline et à Pembina Pipeline et Petrochemical Industries Company pour la construction d’usines de production de propylène et de polypropylèneNote de bas de page 4. S’ils se réalisent, ces deux projets utiliseraient environ 44 000 barils de pétrole de l’Ouest canadien par jour.
  • Au début de janvier 2017, AltaGas a annoncé une décision d’investissement finale favorable [anglais seulement] à la construction de son terminal d’exportation de propane sur l’île RidleyNote de bas de page 5, dont la mise en chantier est prévue au début de 2017, et la mise en service, au début de 2019. Lorsqu’il sera pleinement opérationnel, le terminal aura une capacité d’exportation d’environ 46 000 barils par jour.

Le 12 janvier 2017, l’Office a rendu sa décision [Dépôt A81274]sur la demande de licence de Petrogas visant l’exportation de 106 950 barils de propane par jour, et a délivré une licence d’exportation d’une durée de 10 ans. Cette décision doit encore être agréée par le gouverneur en conseil. Petrogas exploite actuellement des installations d’exportation de propane et de butane à Ferndale, dans l’État de Washington.

 

Date de modification :