Aperçu du marché : L’élargissement du canal de Panama intensifie la concurrence sur le marché Asie-Pacifique de LNG

Date de diffusion : 2016-10-05

La production mondiale de gaz naturel s’est établie, en moyenne, à 343 milliards de pieds cubes par jour [anglais seulement] (Gpi³/j) en 2015, et environ le tiers de ce volume a été commercialisé à l’échelle internationale. De ces 101 Gpi³/j ainsi commercialisés, 33 Gpi³/j ont été transportés par méthaniers sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL). À titre de comparaison, la production de gaz naturel au Canada a totalisé 15 Gpi³/j, en moyenne, au cours de la même année.

Bien que le gaz naturel soit commercialisé partout dans le monde, les prix varient grandement d’une région du globe à une autre. En Asie-Pacifique, les prix du gaz naturel sont traditionnellement liés à ceux du pétrole brutNote de bas de page 1; de 2011 à 2014, période durant laquelle les prix de ce dernier ont été élevés, les prix à l’importation de GNL au Japon et en Corée ont atteint des niveaux records, oscillant entre 16 et 18 $ US par million d’unités thermiques britanniques (MBTU).Note de bas de page 2 À la même époque, en Amérique du Nord, les prix du gaz naturel se maintenaient le plus souvent sous les 4 $ US par MBTU. Cet écart a donné lieu à de nombreux projets d’exportation de GNL au Canada et aux États-Unis. Cependant, quand les prix du pétrole brut ont commencé à chuter, à la fin de 2014, les prix à l’importation de GNL en Asie ont fait de même.

Source et description

Source : Statistiques sur le commerce extérieur du Japon [anglais seulement], Services des douanes de la Corée [anglais seulement], GLJ.

Description : Le graphique linéaire présente les prix moyens à l’importation de GNL au Japon et en Corée par rapport aux prix du gaz naturel au carrefour Henry, en Louisiane, et au carrefour d’échanges gaziers NOVA (NIT) en Alberta, en dollars américains par MBTU. Entre 2012 et la fin de 2014, les prix à l’importation de GNL en Asie se sont maintenus dans une fourchette de 13 $ US/MBTU à 18 $ US/MBTU, tandis que les prix aux carrefours Henry et NIT se situaient généralement sous les 4 $ US/MBTU. Depuis, les premiers ont baissé sous les 6 $ US/MBTU, tandis que les seconds ont fléchi pour s’établir autour de 3 $ US/MBTU.

Malgré le recul des prix du GNL en Asie, plusieurs projets ont été achevés pour entreprendre ou intensifier la commercialisation du GNL produit en Amérique du Nord sur le marché Asie-Pacifique, et une multitude d’autres projets ont été proposés. Aux États-Unis, les installations d’exportation Sabine Pass de Cheniere Energy, dans le golfe du Mexique, ont été très actives, exportant plus de 63 Gpi³/j [anglais seulement] de GNL à des clients outre-mer, de février à juilliet 2016. En juillet de cette année, le premier méthanier en provenance de Sabine Pass a franchi le canal de Panama nouvellement élargiNote de bas de page 3, en route vers la Chine. Plusieurs autres projets aux États-Unis sont soit en construction ou en cours d’examen réglementaire [anglais seulement].

Malgré le fait qu’il n’y ait aucune installation d’exportation de GNL actuellement en construction au Canada, de nombreuses propositions sont ou ont été soumises à divers processus d’examen au titre de la réglementation. Figure parmi ceux-ci, le processus d’examen des licences d’exportation de l’Office national de l’énergie. Plus récemment le 27 septembre 2016, le gouvernement fédéra a approuvé, sous réserve de certaines conditions, le projet Pacific NorthWest LNG en Colombie-Britannique.

Date de modification :