Aperçu du marché : Un hiver clément se traduit par des stocks abondants de gaz naturel


Date de diffusion : 2016-04-14

En raison du fait que la production de gaz est relativement stable et que la demande de gaz fluctue selon les saisons, on recourt au stockage du gaz naturel afin de maintenir un certain équilibre des marchés. Les fluctuations inattendues de la demande se répercutent généralement sur les volumes stockés et, au final, sur le prix du gaz naturel.

Pendant l’hiver 2015-2016, les températures enregistrées dans la plupart des régions canadiennes et américaines ont été au-dessus des normales, entraînant une faible demande de gaz naturel pour le chauffage. Par conséquent, le bilan des stocks au Canada atteignait 519 milliards de pieds cubes (Gpi³) au début de la saison d’injection de 2016Note de bas de page 1, soit plus du double du volume de gaz qui était stocké au 1er avril 2015 (253 Gpi³) et 85 % de plus que la moyenne sur cinq ans (de 2011 à 2015). Les stocks de gaz naturel au Canada ont été supérieurs à la moyenne quinquennale pendant la majeure partie de 2016.

Source et description

Source : Enerdata

Description : Ce graphique montre la plage et la moyenne enregistrées sur cinq ans ainsi que les volumes réels du gaz naturel stocké au Canada de janvier 2013 à la fin du mois de mars 2016. Il illustre les fluctuations saisonnières des stocks durant les saisons d’injection et des retraits. Les stocks sont habituellement à leur plus bas niveau (de 150 Gpi³ à 200 Gpi³ environ) en avril, à la fin de la saison des retraits. En général, le niveau culmine en octobre, au début de la saison des retraits, à environ 700 Gpi³. Au cours de l’hiver 2015-2016, les stocks de gaz naturel au Canada ont été la plupart du temps supérieurs à la moyenne et à la plage quinquennales; ils se chiffraient à 519 Gpi³ au début de la saison d’injection de 2016.

Les stocks abondants de gaz naturel ont eu une incidence directe sur les prix : le prix du gaz naturel sur le marché intérieur de l’Alberta a chuté de 2,36 $ à 0,91 $ le gigajoule du 1er novembre 2015 au 6 avril 2016.

Les stocks de gaz naturel aux États-Unis ont suivi une tendance semblable à celle observée au Canada durant l’hiver 2015-2016. En novembre 2015, la U.S. Energy Information Administration a indiqué que les stocks de gaz aux États-Unis avaient atteint un sommet sans précédent [anglais seulement], soit plus de 4 billions de pieds cubes (Tpi³). À la fin de la saison des retraits, les volumes stockés chez nos voisins du Sud correspondaient à 2,5 Tpi³, soit 54 % de plus que la moyenne sur cinq ans (de 2011 à 2015). Les prix du gaz naturel aux États-Unis sont également demeurés bas. Les prix au carrefour Henry sont restés inférieurs à 3,00 $ US par million d’unités thermales britanniques (MBTU) pendant toute la saison de chauffage et au 6 avril 2016, ils se situaient à 1,86 $ US par MBTU.

Date de modification :