Aperçu du marché : La valeur des importations de liquides de gaz naturel surpassera celle des exportations, en 2015

Date de diffusion : 2016-01-06

La valeur des importations de liquides de gaz naturel (LGN) pourrait surpasser celle des exportations en 2015, une première en au moins 25 ans. D’après les données de Statistique CanadaFootnote 1, la balance commerciale du Canada pour les LGN suit, depuis dix ans, une tendance générale à la baisse et a été négative au cours des 11 premiers mois de 2015. Les produits tirés des exportations sont demeurés bas cette année, même si des données récentes révèlent une hausse probable des volumes d’exportation de propane pour l’année.

 

Source et description

Source : CANSIM 228-0059

Description : Le diagramme illustre la balance commerciale du Canada pour les LGN de 1990 à 2015 (jusqu’à la fin de novembre 2015). Les barres bleues représentent la valeur des produits d’exportation; les barres rouges, le coût des importations; et les points verts, la différence, soit la valeur nette des exportations. De façon générale, cette dernière a augmenté durant les années 1990 et au début des années 2000, pour atteindre un sommet de 1,94 milliard de dollars en 2005. Depuis, la tendance est à la baisse. Pour la première fois en 25 ans, les exportations nettes sont en voie d’être négatives en 2015.

La chute de la valeur des exportations nettes de LGN du Canada tient, en partie, aux bas prix des LGN et à la concurrence plus vive exercée par le propane des États-Unis, dont la production a augmenté de 40 % depuis 2011. L’aménagement d’importantes infrastructures, dont la mise en service des pipelines Mariner West et Vantage pour l’importation d’éthane, compte aussi parmi les facteurs ayant influé sur cette baisse. En 2013, on n’a enregistré aucune importation d’éthane; au rythme actuel, elles atteindront 64 000 barils par jour en 2015. La conversion du pipeline d’exportation de propane Cochin en un pipeline d’importation de condensats en 2014 est un autre facteur déterminant.

Même si l’on ignore si cette situation – balance commerciale négative des LGN – persistera, des signes de pressions baissières supplémentaires se dessinent à l’horizon. Pembina agrandit actuellement son pipeline d’importation d’éthane Vantage et NOVA envisage d’accroître sa capacité pétrochimique à St. Clair, en Ontario. Ces deux projets se traduiraient par une hausse des importations d’éthane des États Unis dans les années à venir.

Date de modification :