Aperçu du marché : Presque la moitié du pétrole classique, de réservoirs étanches et de schiste dans l’Ouest canadien produit en Saskatchewan en 2017 et baisse de la productibilité globale

Date de diffusion : 2015-10-29

L’Office national de l’énergie a publié sa toute première note d’information, la Productibilité à court terme de pétrole classique, de réservoirs étanches et de schiste dans l’Ouest canadien, laquelle propose trois scénarios à ce sujetNote de bas de page 1 jusqu’à la fin de 2017. Les chiffres ainsi avancés ne tiennent compte ni des sables bitumineux, ni du pétrole brut synthétique, ni de la production pétrolière d’autres régions au Canada.

L’offre provenant de la Saskatchewan devrait représenter presque la moitié de la productibilité canadienne en pétrole classique, de réservoirs étanches et de schisteNote de bas de page 2 en 2017, la part de cette province étant alors de 46 %, selon le scénario de prix médians, contre 44 % en 2014. La croissance de la production saskatchewanaise peut être attribuée aux installations de récupération assistée des hydrocarbures en exploitation qui sont parfois même agrandies. En raison d’une longue durée de vie utile et de faibles coûts, de tels projets sont rentables lorsque les prix du pétrole sont bas.

Source et description de la figure

Source : Office national de l’énergie

Description : Le tableau ci-dessus illustre les données historiques et les projections, selon le scénario de prix médians, pour la productibilité de pétrole classique, de réservoirs étanches et de schiste dans l’Ouest canadien jusqu’à la fin de 2017, qui atteignait 1,17 Mb/j en 2014 tandis qu’elle s’établit à 1,03 Mb/j en fin de parcours, notamment compte tenu d’une productibilité de pétrole brut classique qui se situe alors à 478 kb/j en Saskatchewan et à 498 kb/j en Alberta.

Le recul des prix du pétrole depuis le milieu de 2014 a eu un effet d’entraînement sur les revenus et a restreint les flux de trésorerie dont disposent les producteurs de l’Ouest canadien. Dans le scénario de prix médians, le prix moyen du pétrole West Texas Intermediate régresse, de 95 $ US/b à 50 $ US/b, entre 2014 et 2015 pour ensuite augmenter à 68 $ US/b en 2017. Budgets serrés et dépenses en immobilisations moindres devraient normalement se traduire en un nombre beaucoup moins important de forages ciblant du pétrole. Par conséquent, on prévoit une diminution de la productibilité de pétrole dans l’Ouest canadien, pendant la période visée, qui passerait ainsi de 186 10³m³/j (1,17 Mb/j) en 2014 à 164 10³m³/j (1,03 Mb/j) en 2017. Malgré le ralentissement global de la productibilité, on prévoit améliorer le rendement des puits en concentrant les activités de forage dans les zones prometteuses les plus rentables de l’Ouest canadien, ce qui devrait rehausser dans l’ensemble la productibilité globale par puits.

Date de modification :