Aperçu du marché : Le forage gazier prend le pas sur le forage pétrolier dans l’Ouest canadien

Date de diffusion : 2015-06-09

Le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien (BSOC) est la première zone de production pétrolière au Canada. Avant 2008, les installations de forage visaient surtout le gaz naturel classique dans le BSOC; le forage gazier a représenté en moyenne 73 pour cent des activités qui ont eu lieu de 2000 à 2008.

L’industrie a commencé à cibler davantage le pétrole au détriment du gaz naturel en 2008, à la suite de la découverte de pétrole de réservoir étanche dans diverses formations du BSOC, et parce que les prix du pétrole étaient assez élevés pour rentabiliser son exploitation. La proportion du forage pétrolier a rapidement augmenté jusqu’à devenir majoritaire en 2011 et à culminer en 2012, à 62 pour cent.

Toutefois, comme le montre le graphique ci-dessous, la proportion du forage gazier augmente depuis 2012. À la fin de 2014, dans la majorité des cas, les forages ciblaient le gaz plutôt que le pétrole et la proportion du forage gazier avait atteint 62 pour cent en janvier et en février 2015.


Source et description de la figure

Source : JuneWarren Publishing. Les données de 2015 concernent les mois de janvier et de février seulement.

Description : Ce graphique présente les données historiques comparatives des pourcentages des forages pétrolier et gazier dans le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien. Le forage gazier a représenté la majeure partie des activités de forage dans le bassin de 2000 à 2008 et a atteint près de 80 pour cent au début de 2004. La proportion du forage pétrolier a augmenté d’année en année depuis 2004, jusqu’à dépasser celle du forage gazier au milieu de l’année 2010. En 2014, le forage gazier est revenu en tête à cause de l’importance des activités de forage dans des zones riches en liquides de gaz naturel et a atteint 62 pour cent au début de 2015.


Cette reprise du forage gazier est attribuable à un certain nombre de facteurs. D’abord, en ciblant davantage le gaz de réservoir étanche riche en liquides de gaz naturel, les producteurs peuvent augmenter leurs revenus. La croissance des activités gazières est également due à l’augmentation des forages de puits visant l’évaluation des ressources susceptibles de favoriser les projets d’exportation de gaz naturel liquéfié à partir de la côte Ouest du Canada. Enfin, depuis le début de 2015, la proportion accrue qu’occupe le forage gazier a été amplifiée par les faibles prix du pétrole, qui se sont traduits par une baisse importante des activités de forage pétrolier.

 

Date de modification :