Aperçu du marché : Croissance de l’énergie éolienne en 2014 en Ontario, au Québec et en Alberta

Date de diffusion : 2015-02-26

Le Canada dispose maintenant d’une capacité d’énergie éolienne de presque 10 000 mégawatts, représentant environ 7 % de la capacité de production d’électricité totale. De ce nombre, plus de 1800 mégawatts ont été installés en 2014, soit un peu plus que les 1600 mégawatts ajoutés en 2013. L’électricité produite par les centrales éoliennes varie selon la vitesse du vent. Par conséquent, les taux d’utilisation sont plus bas que ceux d’autres formes d’électricité, c’est-à-dire que la part de la production totale est inférieure à la part de capacité installée. Pendant les 10 premiers mois de 2014, environ 1,4 % de l’électricité produite au Canada provenait du vent.

 

 

Source et description de la figure

Source : Association canadienne de l’énergie éolienne

Description : Ce graphe à barres empilées illustre la capacité de production éolienne installée au Canada de 2004 à 2014 en Ontario, au Québec, en Alberta, dans les Provinces de l’Atlantique, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Saskatchewan. La capacité éolienne au Canada a augmenté rapidement, passant d’environ 400 mégawatts en 2004 à près de 10 000 en 2014. L’Ontario, le Québec et l’Alberta détenaient plus de 80 % de la capacité installée en 2014.

C’est aussi en Ontario, au Québec et en Alberta qu’il y a eu le plus d’ajouts à la capacité. Ce sont là les trois plus grands marchés de l’électricité au pays et chacun offre des avantages uniques pour les promoteurs d’énergie éolienne.

Au Québec, les vastes réserves hydroélectriques peuvent servir à compléter les sources de production intermittentes telle l’énergie éolienne. La stratégie énergétique du Québec 2006-2015 prévoyait l’installation de 4000 mégawatts de capacité éolienne avant 2015. Le Québec dispose d’environ 2400 MW de capacité éolienne installée et il atteindra probablement son objectif en 2018, selon l’Association canadienne de l’énergie éolienne.

En Ontario, le programme de tarif de rachat garanti [anglais seulement] a favorisé un milieu d’investissement stable pour l’éolien. Cela a contribué à propulser l’Ontario au premier rang au Canada en termes d’installation de capacité éolienne. Aujourd’hui, l’Ontario possède une capacité éolienne de plus de 3000 mégawatts. Une vague d’électricité provenant du tarif de rachat garanti devrait venir s’ajouter en 2015, ce qui pourrait faire grimper le total de l’Ontario au-delà de 5000 mégawatts. En juin 2013, le gouvernement de l’Ontario a ordonné le retrait des grandes centrales éoliennes du programme de tarif de rachat garanti [anglais seulement], c’est-à-dire que les gros projets éoliens doivent être assujettis au processus de marché concurrentiel, ce qui aura un effet sur les prochains ajouts de capacité éolienne.

En date de janvier 2015, on comptait 17 projets dans la file d’attente de l’Alberta Electric System Operator [anglais seulement], totalisant plus de 2300 mégawatts de capacité éolienne. Toutefois, la nature du marché libre en Alberta fait en sorte que les flux de rentrées pour les éoliennes sont moins certains que dans les autres provinces. Le prix moyen de l’électricité sur le marché albertain en 2014 s’élevait à 50 $ le mégawattheure, soit 30 $ de moins que la moyenne de 2013 et beaucoup moins que le coût tout compris estimé par l’Alberta Electric System Operator pour l’éolien (84 $/mégawatt-heure).

Certains parcs éoliens continuent de recevoir des crédits de l’ancien programme écoÉNERGIE de Ressources naturelles Canada. Par ailleurs, des entreprises partout en Alberta utilisent des crédits obtenus grâce à l’électricité éolienne pour payer les redevances sur les émissions prévues dans le règlement provincial Specified Gas Emitters Regulation (environ 15 $/tonne d’équivalent CO2). D’autres, comme le projet éolien Blackspring Ridge d’EDF, ont vendu des crédits à l’extérieur de l’Alberta. Ce projet représente 300 des 350 mégawatts d’énergie éolienne ajoutés en Alberta en 2014 et est assorti d’une entente de vente de crédits d’énergie renouvelable de 20 ans avec la société californienne Pacific Gas and Electric Company.

Le présent aperçu développe un sujet abordé dans un rapport publié récemment par l’Office, intitulé Dynamique du marché de l’énergie au Canada – 2014. Ce rapport décrit l’évolution importante des marchés énergétiques canadiens en 2014, en plus d’offrir de l’information et des statistiques utiles.

 

Date de modification :