Aperçu du marché : Les installations de GNL à petite échelle sont situées à des endroits stratégiques pour répondre à la demande intérieure de GNL en émergence

Date de diffusion : 2015-02-24

Le gaz naturel liquéfié, ou GNL, peut servir à produire de l’électricité, à chauffer des bâtiments, à faire fonctionner des appareils de forage et à ravitailler en carburant des traversiers et autres véhicules marins. Au Canada, le principal obstacle à l’utilisation de GNL est sans conteste le manque d’infrastructure de liquéfaction. En effet, l’éloignement des installations de liquéfaction de gaz naturel fait en sorte que le produit doit être expédié sur de grandes distances, ce qui fait augmenter le coût à la consommation. Des estimations récentes (p. 1340) [anglais seulement] montrent que le transport de GNL par camion sur 1000 km peut faire augmenter le coût de 1,88 $ à 3,10 $ par million de BTU.

Les projets de construction et d’expansion, récents et proposés, d’installations de liquéfaction à petite échelle permettraient de réduire la distance de transport par camion pour de nombreux adopteurs éventuels du GNL comme carburant.

Installations de liquéfaction à petite échelle au Canada

Sources et description de la figure

Sources : Divers communiqués de presse

Description : La carte montre l’emplacement au Canada des installations de liquéfaction à petite échelle qui sont en exploitation et dont la construction est planifiée. Au nombre des installations en exploitation se trouvent les suivantes : en Colombie-Britannique, les installations de stockage Mt Hayes de FortisBC, à l’île de Vancouver, et Tilbury LNG, à l’île Tilbury, près de Vancouver; en Alberta, les installations de Ferus NGF, dans le nord-ouest de la province et les installations Cavalier LNG d’Encana, à l’est de Calgary; en Ontario, les installations Hagar LNG de Union Gas, près de Sudbury; et au Québec, l’usine de LSR de GazMétro, près de Montréal. Les installations prévues comprennent les installations Ferus NGF, près de Vancouver et d’Edmonton (2016 dans les deux cas), l’usine d’Altagas dans le nord-est de la Colombie-Britannique (2015), les installations de Northeast Midstream, au sud de Toronto (2016) et le projet Stolt LNGaz, au nord de Montréal (2018).

Se trouvent ci-après des exemples d’utilisation du GNL provenant de ces installations de liquéfaction à petite échelle. La liste n’est pas exhaustive, mais elle donne une idée des divers types d’utilisation.

Véhicules servant au transport de marchandises : Au Canada, les installations de liquéfaction au service des véhicules de transport de marchandises sont généralement situées à proximité des couloirs de fret. Par exemple, les installations proposées par Ferus NGF à Edmonton et à Vancouver se trouveraient en bordure des couloirs de fret et serviraient à ravitailler en GNL les stations d’ENN Canada des deux villes [anglais seulement]. GazMétro assure le ravitaillement de cinq stations [anglais seulement] le long de l’autoroute 401.

Collectivités éloignées : Les installations de Dawson Creek [anglais seulement] et d’Elmworth [anglais seulement] constitueraient une source rapprochée de GNL pour les Territoires du Nord Ouest, où l’on a commencé à s’en servir pour remplacer la production d’électricité au moyen de diesel. Ces installations, dont l’emplacement proposé se trouve au cœur de la formation gazière Montney, favoriseraient l’utilisation de GNL pour faire fonctionner les appareils de forage GazMétro et Stolt LNGaz [anglais seulement] prévoient expédier du GNL de leurs installations à des clients en régions éloignées du nord-est du pays. FortisBC a également ajouté une capacité de chargement de remorques [anglais seulement] à ses installations Mt Hayes en février, afin de répondre à la demande de GNL à l’île de Vancouver.

Véhicules marins : Les installations côtières peuvent servir à ravitailler en carburant les traversiers et les autres véhicules marins, comme en témoigne l’entente sur le ravitaillement en GNL des traversiers de la Colombie-Britannique, qui vise un maximum de 300 000 gigajoules par année au cours des dix prochaines années.

Exportations: Hawaiian Electric [anglais seulement] s’est engagée à importer du GNL de l’installation de FortisBC à l’île Tilbury pendant 15 ans à compter de 2017 et Northeast Midstream pourra utiliser son installation proposée à Thorold [anglais seulement] pour répondre à la demande émergente dans le nord-est des États-Unis.

Le rapport Dynamique du marché de l’énergie au Canada - Revue de 2014, qui traite du GNL, a fourni la matière du présent Aperçu du marché. Il décrit l’évolution importante des marchés énergétiques canadiens en 2014, tout en offrant de l’information et des statistiques utiles.

 

Date de modification :