Aperçu du marché : Dans l’Ouest canadien, les activités de forage visant du pétrole classique accusent une baisse de 60 % par rapport à l’an dernier

Date de diffusion : 2015-02-12

La chute récente des prix du pétrole brut a déjà une incidence sur les activités de forage au Canada. En effet, dans l’Ouest canadien, le nombre d’appareils de forage de puits de pétrole, sauf de bitume, est tombé à 108 la dernière semaine de janvier 2015 : une baisse de 60 % par rapport à la même période l’an dernier. Le nombre de nouvelles licences visant des puits de pétrole, qui est un indicateur des prévisions de forage, a également reculé de 34 % en janvier comparativement à l’année précédente.

Dans l’Ouest canadien, les activités de forage ont une nature saisonnière. Elles s’accroissent habituellement pendant les mois d’hiver, lorsque le sol est gelé et que l’équipement peut être transporté plus facilement jusqu’au site par la voie de terrains qui seraient autrement inaccessibles (par exemple, des tourbières et des marais). Le creux observé dans les activités de forage visant du pétrole la dernière semaine de janvier survient toutefois trois mois avant le ralentissement habituel des activités en raison du dégel printanier.

Source et description de la figure

Source : JuneWarren Nickle's

Description : Le graphique à échelles multiples superposées montre le nombre d’appareils de forage visant du pétrole dans l’Ouest canadien pour chaque semaine, de janvier 2009 à janvier 2015. Il comporte deux couches : forages verticaux ou directionnels et forages horizontaux, ces derniers comptant pour la majorité des activités. Les activités de forage étant de nature saisonnière; chaque année, elles baissent de façon marquée au printemps. Outre la baisse annuelle du printemps et le ralentissement général connu en 2009, les activités de forage ont été relativement vigoureuses de 2010 à 2013. Elles ont généralement reculé en 2014 avant de chuter au début de 2015.

La chute des activités de forage laisse présager que la production de pétrole brut léger dans l’Ouest canadien ne s’accroîtra pas en 2015 et qu’elle pourrait même commencer à baisser. L’incidence de la chute des activités de forage pourrait cependant être contrée en partie par la tactique de « l’écrémage », qui consiste à concentrer les efforts de forage sur les zones les plus prometteuses. Les producteurs s’efforceront par ailleurs d’accroître l’efficience, ce qui pourrait favoriser la réduction des coûts et l’accroissement de la production tirée des nouveaux puits.

Contrairement au pétrole classique, la production de bitume dans l’Ouest canadien devrait augmenter en 2015, malgré les faibles prix du pétrole. Les projets visant des sables bitumineux ont généralement un délai d’exécution de trois à quatre ans et ils exigent l’engagement de sommes importantes avant la mise en production. La production de bitume est ainsi moins sujette aux fluctuations de prix à court terme, comparativement à la production classique. Par conséquent, la production de bitume devrait s’accroître au cours de l’année avec la mise en production de plusieurs projets visant des sables bitumineux en 2015.

 

Date de modification :