Aperçu du marché : Diminution des importations de pétrole brut au Canada

Date de diffusion : 2014-11-13

Bien que le Canada soit un grand producteur et exportateur de pétrole brut, il importe aussi du pétrole de l’étranger, destiné en grande partie à l’Est du pays. Cela est dû essentiellement au manque d’infrastructure reliant les stocks pétroliers de l’Ouest du Canada aux marchés de l’Est du pays.

Les importations de pétrole brut du Canada ont diminué depuis 2010 à un taux moyen de 5 % par année. Au cours des huit premiers mois de 2014, le total des importations de pétrole brut était en moyenne de 634 000 barils par jour (101 000 mètres cubes par jour), une baisse par rapport à 800 000 barils par jour (127 mètres cubes par jour) en 2010.

La fermeture de raffineries au Québec et en Nouvelle-Écosse explique en partie la baisse des importations, mais la diminution est surtout due au fait que le pétrole brut léger importé dans l’Est du Canada est remplacé par du pétrole brut de l’Ouest du pays. Grâce aux améliorations à l’infrastructure et à la récente mise en service d’installations de déchargement ferroviaire aux raffineries de l’Est du Canada, la tendance à la baisse des importations de pétrole va probablement se poursuivre dans un avenir rapproché.

Sources et description de la figure

Sources : Base de données sur le commerce international canadien de marchandises, calculs de l’Office

Description : Le diagramme à barres empilées montre les importations au Canada par région. Les importations totales ont diminué constamment de 2010 à 2014. Les importations de la mer du Nord, de l’Afrique du Nord, de l’Afrique de l’Ouest, du Mexique, de l’Asie centrale et d’autres régions diminuent, en général, au cours de la période illustrée. Les importations du Moyen-Orient demeurent relativement stables. Les importations des États-Unis augmentent rapidement, passant d’environ 5 % des importations en 2010 à près de la moitié de l’ensemble des importations au cours des huit premiers mois de 2014.

Non seulement les importations de pétrole brut ont-elles diminué, mais la source des importations est en train de changer. En 2013, les États-Unis ont délogé l’Algérie comme principale source pour les importations de pétrole brut du Canada. Cela est attribuable à la disponibilité croissante de ressources issues de la production de pétrole de réservoirs étanches du Dakota du Nord, du Texas, Nouveau-Mexique et du Colorado. Actuellement, le pétrole brut en provenance des États-Unis est relativement moins cher que le pétrole brut extracôtier. Ainsi, les importations des États-Unis ont augmenté considérablement au cours des huit premiers mois de 2014 et représentent près de la moitié de toutes les importations de pétrole brut au Canada.

 

Date de modification :