Aperçu du marché : Mise à jour sur la production de pétrole de réservoirs étanches au Canada

Date de diffusion : 2014-10-22

En décembre 2011, l’Office national de l’énergie a publié une note d’information intitulée Projets de mise en valeur du pétrole de réservoirs étanches dans le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien. Le présent aperçu propose une mise à jour succincte sur les tendances de la production de pétrole de réservoirs étanches au Canada.

L’exploitation du « pétrole de réservoirs étanches » ou « pétrole léger de réservoirs étanches » s’inscrit dans un mouvement récent dans le secteur, qui consiste à utiliser le forage horizontal et la fracturation hydraulique en plusieurs étapes pour exploiter les gisements de pétrole léger très peu perméables.

En Avril 2014, la production de pétrole léger de réservoirs étanches dans l’Ouest canadien était passée à plus de 400 000 barils par jour (b/j), ou 64 000 mètres cubes par jour (m3/j), soit le double de ce qu’elle était au début de 2011, certains nouveaux gisements ayant été ciblés par l’industrie depuis ce temps.

Par ailleurs, le taux de croissance de la production de pétrole de réservoirs étanches a ralenti. En mars 2012, la production était supérieure de 127 000 b/j (20 000 m3/j) à ce qu’elle avait été en mars de l’année précédente. En mars 2014, la croissance sur un an s’était établie à 33 000 b/j (5 300 m3/j). Le nombre de nouveaux puits ajoutés chaque mois a légèrement diminué depuis le milieu de 2012, et de plus en plus d’entre eux se trouvent dans la formation de Viking, dont les taux de production sont quelque peu inférieurs à ceux des autres gisements de pétrole de réservoirs étanches, ce qui fait que les ajouts à la production globale sont moindres.

Sources et description de la figure

Sources : Données de Divestco, calculs de l’Office

Description : Ce graphique illustre la production de pétrole de réservoirs étanches dans l’Ouest canadien, selon le gisement, de 2005 jusqu’au début de 2014. De presque nulle en 2005, elle croît avec l’ajout progressif de 15 gisements, soit Bakken, Bakken/Torquay, Torquay, Shaunavon, Lower Amaranth, Cardium, Viking, Montney/Doig, Pekisko, Beaverhill Lake, Slave Point, Charlie Lake/Halfway, Exshaw, Belly River et Dunvegan. Parmi ces gisements, les plus productifs sont ceux de Bakken, de Cardium et de Viking. La ligne pointillée représente la croissance sur un an. Cette ligne progresse vers le haut jusqu’au début de 2012, alors qu’elle commence à redescendre.


La production totale de pétrole léger dans l’Ouest canadien (exception faite du condensat) est passée de 500 000 b/j (79 000 m3/j) au milieu de 2011 à 755 000 b/j (120 000 m3/j) au début de 2014, dont plus de 50 % provenait de réservoirs étanches.

Sources et description de la figure

Sources : Données de Divestco ainsi que données et calculs de l’Office

Description : Ce graphique illustre la production de pétrole léger dans l’Ouest canadien (classique et de réservoirs étanches) de 1998 jusqu’au début de 2014. La production classique a graduellement décliné alors que celle de réservoirs étanches, de nulle qu’elle était en 2005, a progressé par la suite. Au début de 2014, la plus grande partie du pétrole léger dans l’Ouest canadien provenait de réservoirs étanches.

 

Date de modification :