Le mercredi 28 août, l’Office national de l’énergie est devenu la Régie de l’énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d’information sur la mise en œuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie

Un nouveau rapport de l’Office analyse la viabilité financière des installations solaires dans plus de 20 000 collectivités partout au Canada

Communiqué
Pour publication immédiate

La population canadienne peut maintenant utiliser un nouveau rapport interactif en ligne publié par l’Office national de l’énergie pour déterminer si l’installation d’un réseau solaire est financièrement avantageuse.

Le rapport intitulé Rentabilité de l’énergie solaire au Canada présente une estimation de la quantité d’énergie que les projets d’énergie solaire pourraient produire et le coût selon quatre scénarios portant sur des projets résidentiels, commerciaux, communautaires et à des fins commerciales.

Le rapport fait également une comparaison de ce coût au prix local de l’électricité afin de permettre à la population canadienne de comprendre les répercussions de l’installation de réseaux solaires aujourd’hui, dans un proche avenir et dans un avenir à coûts faibles, en fonction de l’emplacement.

La compétitivité de la production d’énergie solaire dans une province dépend généralement plus du prix local de l’électricité que du taux d’ensoleillement de l’endroit en question.

Le coût d’installation de réseaux solaires a diminué au Canada au cours des cinq dernières années. La production d’énergie solaire est ainsi devenue plus concurrentielle par rapport à d’autres formes de production d’électricité traditionnelle. Les coûts diminueront au fil du temps et les prix au seuil de rentabilité continueront aussi de baisser, rendant les installations solaires plus abordables pour la population canadienne.

Cette ressource unique est le seul outil interactif à la disposition de la population canadienne qui permet d’évaluer la viabilité des installations solaires à l’échelle résidentielle, commerciale ou communautaire.

L’Office surveille les marchés de l’énergie, évaluant les besoins du Canada en la matière et les tendances qui se dessinent afin de pouvoir mieux s’acquitter de ses responsabilités réglementaires. Ce rapport fait partie d’un éventail de documents sur l’offre, la demande et les infrastructures énergétiques qu’il publie à intervalles dans le cadre de son mandat de surveillance constante des marchés.

Citation

« Comme les provinces tentent d’accroître la part des ressources renouvelables dans leur bouquet électrique au moyen de réseaux résidentiels, commerciaux, communautaires et à des fins commerciales, il est important de comprendre le niveau de rentabilité de l’énergie solaire au Canada, en faisant notamment une comparaison avec les coûts de l’électricité provenant du réseau payés par les consommateurs. »

– Jean-Denis Charlebois, économiste en chef de l’Office national de l’énergie

En bref

  • Les propriétaires, les entreprises et bon nombre de collectivités de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario et de la Saskatchewan pourraient réaliser des économies grâce à l’énergie solaire.
  • Les programmes de remise provinciaux peuvent réduire considérablement les coûts d’installation de réseaux solaires, permettant ainsi aux propriétaires et aux entreprises des provinces où de tels programmes existent, comme la Nouvelle-Écosse et l’Alberta, de réaliser des économies.
  • En outre, il pourrait être financièrement avantageux d’installer des réseaux solaires au Nunavut et aux Territoires du Nord-Ouest, où le prix de l’électricité est très élevé.
  • Les compteurs intelligents, comme ceux que l’on retrouve en Ontario, pourraient accroître le nombre de projets d’énergie solaire résidentiels, commerciaux et communautaires, parce qu’ils contribuent à augmenter la valeur de l’électricité produite en plein jour et à améliorer la rentabilité de l’énergie solaire.
  • Certains facteurs environnementaux pourraient également inciter des propriétaires, des entreprises et des collectivités à installer des réseaux solaires même s’il en coûte plus cher.
  • En 2017, environ 2 % de la capacité de production d’électricité à des fins commerciales provenait des réseaux solaires à des fins commerciales. Cependant, comme les réseaux solaires ne produisent de l’électricité que durant les heures d’ensoleillement, ils ont produit moins de 1 % de l’électricité du Canada.
  • Dans le scénario de référence de son rapport sur l’avenir énergétique de 2018, l’Office prévoit que l’énergie solaire représentera 3,5 % de la capacité du Canada, et 1,1 % de la production du Canada en 2040.
  • Dans le scénario des avancées technologiques du rapport, où l’on présume que les technologies progressent plus rapidement, on prévoit que l’énergie solaire représentera 7,5 % de la capacité de production du Canada, et 3,2 % de la production du Canada en 2040.

Liens connexes

L’Office national de l’énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada. Il réglemente les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l’énergie, dans l’intérêt public canadien en plaçant la sécurité au coeur de ses préoccupations. Pour un complément d’information sur l’Office et son mandat, consultez le site Web de l’Office national de l’énergie.

– 30 –

Coordonnées

Karen Ryhorchuk
Agente de communications

Régie de l'énergie du Canada
Courriel : karen.ryhorchuk@cer-rec.gc.ca
Téléphone : 403-671-9756
Téléphone : 403-292-4800
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803

Date de modification :