Le mercredi 28 août, l’Office national de l’énergie est devenu la Régie de l’énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d’information sur la mise en œuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie

Approbation du projet de transport d’électricité Manitoba-Minnesota par l’Office national de l’énergie

Communiqué
Pour publication immédiate

Le 15 novembre 2018 – Calgary, Alberta – Office national de l’énergie

L’Office national de l’énergie a rendu une décision approuvant le projet de ligne de transport d’électricité Manitoba-Minnesota (le « projet ») de Manitoba Hydro, sous réserve de 28 conditions et de l’agrément du gouverneur en conseil.

Manitoba Hydro a demandé l’autorisation, aux termes de la Loi sur l’Office national de l’énergie, de construire et d’exploiter une ligne internationale de transport d’électricité à 500 kV de 213 km de long, pour relier la région de Winnipeg à un point de la frontière canado-américaine, dans le sud-est du Manitoba, et de moderniser trois postes électriques, dans le sud de la province. Le tracé proposé empruntera des couloirs de lignes de transport existants sur environ 92 km. Il faudra une nouvelle emprise pour les 121 km restants.

Le projet a pour but d’accroître les limites de la capacité de transfert, tant à l’importation qu’à l’exportation, entre le Manitoba et les États-Unis, ce qui devrait engendrer des produits supplémentaires pour la province et renforcer la fiabilité

L’approbation de l’Office fait suite à un processus d’audience publique comprenant un examen scientifique et technique détaillé de la preuve présentée au comité d’audience. L’Office a imposé 28 conditions reliées à la consultation des peuples autochtones, à l’environnement, aux normes techniques, à la sécurité et à l’intervention d’urgence.

Dans son évaluation de la demande de Manitoba Hydro concernant le projet, l’Office a tenu compte de l’intérêt général du public canadien. L’Office évalue ainsi la contribution d’un projet au bien public général, et ses inconvénients éventuels, en soupèse les diverses conséquences et rend une décision. Il se fonde sur les faits qui sont établis à sa satisfaction au cours du processus d’audience et il dirige l’instance conformément aux principes de justice naturelle.

En bref

  • Le Programme d’aide financière aux participants (PAFP) a reçu 16 demandes, représentant 1 197 967 $, qui ont été acceptées. Les groupes autochtones comptent pour 72 % de l’aide financière accordée.
  • L’Office a entendu la preuve traditionnelle orale à Winnipeg, au Manitoba, la semaine du 3 juin 2018. Ont suivi le contre-interrogatoire oral et la plaidoirie orale, à Winnipeg également, la semaine du 18 juin 2018. Au total, l’Office a entendu le demandeur, 17 intervenants et deux auteurs d’une lettre de commentaires.
  • Le tracé proposé de 213 km empruntera des couloirs existants de lignes de transport d’électricité sur environ 92 km. Le public a encouragé l’utilisation de couloirs existants de Manitoba Hydro et ce point a joué un rôle important dans le processus de détermination du tracé de la ligne.
  • Il faudra une nouvelle emprise pour les 121 km restants. Environ 30 % de cette nouvelle emprise appartient à la Couronne provinciale et 70 %, à un propriétaire privé.
  • L’Office adopte une démarche de réglementation axée sur le cycle de vie. Autrement dit, l’Office tient les sociétés réglementées responsables tout au long du cycle de vie du projet, afin de protéger les Canadiens et l’environnement pendant toute cette période. La réglementation courante de ce projet relèvera du gouvernement du Manitoba après la délivrance du certificat. L’Office travaille avec le gouvernement provincial et s’attend à des chevauchements sur le plan de la surveillance.
  • On compte 84 lignes internationales de transport d’électricité entre le Canada et les États-Unis. En 2015, ces lignes ont transporté l’équivalent de 3,4 milliards de dollars en électricité.

Liens connexes

L’Office national de l’énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada. Il réglemente les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l’énergie, dans l’intérêt public canadien en plaçant la sécurité au coeur de ses préoccupations. Pour un complément d’information sur l’Office et son mandat, consultez le site Web de l’Office national de l’énergie.

– 30 –

Personnes-ressources

Dario Alvarez
Agent de communications

Régie de l'énergie du Canada
Courriel : dario.alvarez@cer-rec.gc.ca
Téléphone : 403-690-0545
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803

Date de modification :